La fée des dents et l’inflation

Mon fils a une dent qui branle. Et il est content en plus. OUA-CHE! S’il y a quelque chose qui me dégoûte dans la vie, c’est bien la perte des dents! Je suis encore traumatisée de la perte des miennes. J’étais tellement dégoûtée à l’idée de m’arracher une dent qu’elles finissaient par tomber toute seule. Parfois pendant mon sommeil… J’en ai déjà avalé une en dormant! On a tous nos névroses, hein! Toujours est-il que je vais maintenant devoir gérer les dents tombantes de quelqu’un d’autre. Brrr, juste à y penser j’ai des frissons. En fait, je propose que tout le monde aille chez le dentiste à 5 ans se faire arracher toutes les dents de la yeule et mange mou jusqu’à ce que dents d’adultes s’ensuivent. Dans mon cas, ça aurait pris un certain temps, j’ai perdu ma dernière dent au Cégep! Mais, bon, comme je vais devoir gérer des dents qui branlent sans cesse pendant les 10 prochaines années, aussi bien me faire à l’idée et en venir au vif du sujet: la fée des dents! Est-ce que quelqu’un pourrait me dire quels sont les derniers développements en matière de fée des dents? Je suis un peu déconnectée. Elle met quoi en dessous des oreillers la fée des dents? Si c’était 2$ dans mon temps, ça doit être rendu 20$? Ou c’est comme les petites gardiennes, et le tarif est le même depuis 1960? Et les jeunes de 5 ans, ils aiment ça l’argent chez-vous? parce que le mien en a rien à battre! Les enfants n’ont pas de banque ici, quand les grands-mères donnent un petit 20$ pour « la banque des enfants », on va le dépenser à la SAQ en général! Donc, 2$, 5$, 10$, Babe va trouver la fée des dents poche en estifi! Du chocolat? Une petite boite de Playmobils? Je cherche, je cherche…

Envoye à’ maison, part II

Suite à ce billet, voilà que la chose est officielle: vendredi 2 octobre sera la dernière journée de garderie de Babe pour de bon. Je viens tout juste d’abandonner mon 3 jours/semaine à 7$ ainsi que ma priorité sur la liste d’attente pour Cocotine et Micro-Babe. Bref, je me retrouve devant rien pour la suite, et malgré le fait que du temps partiel en CPE soit rarissime, je suis contente de mon choix. Je dois dire que j’avais le coeur gros ce matin… j’adore ce CPE et j’aurais beaucoup aimé que Cocotine et Micro-Babe y aillent eux aussi, mais comme Babe n’est plus là, les chances qu’eux puissent y entrer sont très minces. On avisera rendu là, je me fie sur ma bonne étoile pour m’organiser tout ça! Je suis toute énervée de penser que je vais passer mon temps avec toute ma gang, pas de stress, pas de trafic à se taper, pas besoin de s’habiller avant midi si ça nous chante! Joie, joie, joie!! Et, comme ce sera la dernière année sans cadran (un jour, j’ai décidé que j’ôtais ma montre et que je mettais mon cadran à off de façon définitive: on me prend quand j’arrive!! La meilleure décision de ma vie) puisque lorsque Babe commencera l’école, ça va être un tout autre beat, on va avoir un horaire pour la première fois depuis que j’ai des enfants, on va donc profiter pleinement de cette totale liberté.
Et puis… j’ai une autre idée qui m’est apparue dans la tête cette semaine. Puisque j’ai maintenant des conditions de travail, je pense allonger mon congé de maternité. Plutôt que de reprendre en septembre 2010, je prendrais 4 mois sans solde et je recommencerais en janvier 2011. Plus j’y pense et plus je pense que ce serait GÉNIAL! Ma convention collective me donne le droit de prendre jusqu’à 1 an sans solde. Ceci est conditionnel au fait que je cesse de dépenser un peu et que je me ramasse assez de fric pour qu’on puisse vivre 4 mois avec un seul salaire, mais je devrais y arriver, surtout considérant le fait qu’en étant sans salaire je pourrai suspendre le remboursement de ma dette d’étude qui est ni plus ni moins qu’une 2e hypothèque.

Esti que j’ai des bonnes idées 🙂

Comment dépenser 450$ sans se fatiguer!

J’ai 450$ à flamber.
C’est que j’ai fait un petit contrat à côté de ma job habituelle et j’ai décidé de me gâter.
Pour bien réussir à flamber 450$ sans se fatiguer, il faut prendre des précautions, parce que c’est plus difficile que ça en a l’air. Oui, oui.

Première précaution: Déposer le chèque dans son compte d’épargne. Parce qu’on se connaît hein, si on le met dans le compte chèque on va finalement s’en servir pour l’épicerie, les comptes, l’hypothèque, ce qui serait tout de même sensé puisque le compte chèque en question dispose que quelque chose comme 42$ et que si un chèque oublié décide de passer aujourd’hui, il ne passera pas.

Deuxième précautions: S’éloigner le plus possible des rayons « enfants/bébés » des magasins, parce qu’on se connaît, hein, si on voit des petites affaires cuuuute, c’est pour les Babe qu’on va dépenser son magot alors que c’est pour soi, soi, soi qu’il faut dépenser.

Et il faut faire une liste:
Livres
CD
Jeans chers qui font un super cul tout en étant assez confortables pour avoir envie de les garder pour dormir et surtout qui ne tombe pas quand on marche, parce qu’on sait ben, hein, la nature a tout mis dans le soutien-gorge et rien du côté de la hanche pour tenir une paire de jeans en place.
T-shirts qui cachent le nombril
Boites a fleurs et fines herbes à mettre dedans pour parfumer le balcon
Lilas
Massage, facial, pédicure, manucure, name it, sti

Finalement, je crois que j’aurais du inscrire plus d’heures parce que je vais manquer de fond…

Le lilas, les livres et les t-shirts sont déjà achetés de même qu’une paire de jeans, mais pas chère, alors il m’en faut une 2e paire: CHÈRE!

Sur ce, je m’en vais, finalement, voir le gala de la Fêlée, je me gardais ça pour ce midi. Je sais que je n’ai pas gagné, mais j’en profite pour dire un gros merci à la personne qui a soumis ma candidature et à ceux qui ont voté pour moi. Je me suis rendue dans les 4 finalistes tout de même… On dira ben ce qu’on voudra qu’on fait pas ça pour ça, pis toute, pis toute, mais c’est ben plaisant pareil de savoir que 2-3 personnes aiment bien nous lire.

Un p’tit peu de frustration…

J’en suis à ma dernière semaine de prestations parentales. Je serai officiellement de retour sur le marché du travail lundi prochain, dans une semaine. Comme j’ai une cinquantaine d’heures accumulées depuis le début janvier, je vais continuer au même rythme où je suis là, à savoir une journée/semaine au bureau et quelques heures par ci, par là grappillées de la maison quand les enfants dorment où quand ils veulent venir jouer en bas pendant que je suis à l’ordi. La majeure différence sera le salaire qui va recommencer à entrer, ce qui sera très bienvenu parce que 160$/semaine, on s’entend que c’est pas la grosse affaire! Ma boss est prévenue depuis 1 mois 1/2 que mon contrat doit débuter le 18 février. C’est toujours un bordel épouvantable les contrats à l’université, quand c’est pas les retards, c’est les erreurs, il faut tout vérifier et deux fois plutôt qu’une. Hier, je me dis, je vais écrire à ma boss pour être sûre que le contrat est bel et bien parti, parce que si ce n’est pas le cas, il va y avoir une interruption entre la fin de mes prestations et le début de mon salaire. Vous savez ce que j’ai eu comme réponse.
« Si ma mémoire est bonne tu termines tes prestations le 28 février ? Je peux donc commencer ton contrat le 3 mars »
Ben, non chose. Ta mémoire est pas bonne pantoute. Je prévois donc un mois sans aucune entrée d’argent avec mes dettes d’étude que je vais devoir recommencer à rembourser et avec les taxes municipales qui sont dues pour le début mars. Calvaire! Pourquoi j’ai pas gagné à Célébration, hein? Pou-quoi?!

Et, si ce n’étais pas suffisant… Isabelle Péladeau à Christiane Charette ce matin qui vient nous emmerder avec son « pauvre petit fille riche ».
Heille, saviez-vous ça, vous autres, que le jet privé de la compagnie, elle ne le prend jamais? Ayoye, c’pas facile la vie!
Saviez-vous ça qu’elle est obligée de prendre 2 jours/semaine pour gérer sa fortune? Ouf! Arrête-moi ça, ça commence à être trop.
Saviez-vous ça vous autres, que les gens riches, ils doivent travailler? Oui, oui, parce que les gens qui travaillent pas sont juste des paumés (elle a employé ce terme). Les gens riches, ça travaille de 7h le matin à 8h le soir. Vous saviez ça, vous? Ça y est, ça y est, j’ai la larme à l’oeil.
Check, madame P., va chier, ok!

Ça fait mal!!!

Comme je suis maintenant une adulte, je viens d’organiser le remboursement de ma dette d’étude… et tout ce que j’ai à dire c’est: AYOYE!!!!! J’ai eu ben du fun, j’ai lancé mon argent par les fenêtres, et je ne le regrette pas une seconde, tant qu’à avoir du blé aussi bien le dépenser… Mais… À partir de ce soir et pour les 15 prochaines années, je verserai la modique somme de 60$/semaine en remboursement de prêts et bourses. Ça, c’est entre 240$ et 300$ par mois jusqu’à ce que j’ai 43 ans. Je ne sais pas trop comment je vais y arriver parce que je n’ai absolument pas cet argent, mais comme je ne l’aurai sans doute jamais, il ne me sert à rien de demander un remboursement différé, mieux vaut en finir au plus vite.

Ça fait mal!