Jasons marde

Une des choses qu’on sait pas quand on attend un premier enfant, c’est qu’à partir de l’expulsion de la chose, les conversations de couple se mettent à tourner essentiellement autour des affaires qui sortent du corps de notre descendance. Combien de litres de pépi aujourd’hui? Diantre, il doit manquer de lait. Caca quel couleur? Quel texture? Quelle saveur? Oh la la, y’a surement quelque chose qui cloche. C’est ti du vomi ou du régurgi? Il doit faire du reflux certain!
Vous êtes pas de même? Menteurs! On est TOUS de même!
Après vient l’étape de la propreté ou on fait vraiment JUSTE parler de marde pendant des semaines, on gonfle des ballounes et on fait venir des fanfares pour le premier étron dans la toilette, c’est vraiment édifiant.

Et il y a aussi la gastro, la chère gastro.

Alors là, pendant 2-3 jours, les couriels se terminent invariablement par:
PS. Bébé a-t-elle chié aujourd’hui et si oui ça avait l’air de quoi?
PS. Bébé a toujours pas chié, je te tiens au courant!
PS. Toujours rien côté marde?
PS. Calvaire, j’vais te tenir au courant, reviens-en!

Ouep, on est passionnés de même! Notre conversation MSN de ce midi était vaiment magnifique à cet égard:

Tite-mère:
Bon, je te laisse, ma sandouiche est faite, je vais aller la manger
Bye
xxx
Ti-père:
Ok
bye
xxx
Tite-mère:
Bébé est en train de chier, nouvelles à venir
Ti-père:
Je reste connecté alors!!!
Jusqu’à 12h35Tite-mère:

CACA DUR!
Party! Flutes et serpentins!
Ti-père:
Une nouvelle qui fait chaud au coeur
Bon  ben bye!
xxx

Ce fut un réel plaisir de partager ça avec vous!

Mystifier son chum avec une grosse bite

Ce matin, c’est un matin d’épicerie. On fait ça le samedi. Cette semaine, c’est le tour de mon chum. C’est chacun notre tour. Et on paye toutes les dépenses moitié-moitié aussi. Comme ça, si on se laisse pis qu’on s’hait, personne ne devra rien à personne, on est prévoyants d’même. Croyez-moi que j’aurais fait une crise de nerfs s’il eut fallu que Lola gagne contre Éric. Mais, bon, ce n’est pas le sujet de ce billet et je sais que vous attendez avec impatience que je vous parle de grosse bite, tel que le titre le suggère.
Donc, on écrit ce qu’il manque pour l’épicerie sur un tableau affiché sur le frigo et ce matin, chéri écrit « Grosse bière » car il a perdu une grosse bière en gageant avec son paternel sur l’issue du Superbowl. Et moi, je passe derrière lui et j’efface le « ère » de  bière pour le remplacer par le « te » de bite.

Je me trouvais ben comique.
Mon chum avant de partir se fait donc une liste d’épicerie et je le vois perplexe devant le tableau. Il me regarde et me demande: « Grosse bite? C’tu toi qui a écrit ça? »
-Ben non chéri, tu vois ben que c’est ton écriture!
Là, chéri est sérieusement mystifié et il a vraiment l’air de se demander si c’est lui qui a écrit ça, il ne semble pas se souvenir de ce qu’il avait réellement écrit… J’aurais jamais cru que ma blague allait pogner aussi fort. Mais chéri ne boit pas de café alors ça lui prend un certain temps avant que son cerveau soit à « on » le matin.
Devant mon hilarité, il a fini par comprendre que c’était une de mes délicieuses farces. Je la ris encore!
Mouhaha!

Parler de vulve dans le rayon des produits laitiers

Je ne sais pas si vous écoutez la série « Les Bobos » avec Anne Dorval et Marc Labrèche? Moi oui, parce que Marc Labrèche est un Dieu. Les critiques que j’ai lues étaient plutôt moyennes, mais nous, ça nous fait bien rigoler, quoi que ce soit un peu inégal en fait de drôleries. Dans l’épisode 2, Anne Dorval s’insurgeait de voir une vulve dans la mousse de son café et Marc Labrèche de lui demander si elle est certaine de ne pas avoir commandé un vulveccino. Je vous laisse regarder, moi, je trouve ça très drôle.
http://lesbobos.telequebec.tv/episodes/2?videoId=12232

Bref, comme j’aime ça dire vulve parce que je suis une personne très mature, j’ai commencé à dire que je me faisais des vulveccino chaque fois que je me faisais un café. Donc, évidemment, les enfants aussi ce sont mis à dire ça et, peu à peu, vulveccino est devenu capuccino-vulve… Ouep! On est d’même. Le problème dans la vie, c’est qu’il y a différents produits disponibles dans toutes les bonnes et moins bonnes épiceries qui contiennent du café. Donc…

« Mamaaaaan, veux-tu acheter du yogourt au CAPUCCINO-VUUUUUUUULVE« 

La petite fille qui voulait une bizoune ou une autre histoire de bobettes

Madame Petit Hérisson est un peu… comment dire… folle! Madame ma mère n’en est pas étonnée, avec une mère comme moi, il était évident qu’il y en aurait au moins un d’un peu dingue. C’est Hérisson. Depuis quelques temps, la petite dame attend que lui pousse un pénis. Je lui ai dit qu’elle allait attendre longtemps, mais elle m’a répondu du tac au tac que le « pignisse ahivait tantôt ». Alors, elle attend, elle attend, mais bon, une femme, aussi petite soit-elle, finit par perdre patience, hein! Madame Hérisson, femme autonome, à pris les choses en main!
Hier matin, je lui apporte une paire de bobettes, SES bobettes, constatant au passage qu’elle a mis toutes les bobettes de Babe dans son tiroir à elle. Crise de nerf! Elle veut les bobettes de son frère… elle monte au 2e, se met une paire de boxer, qui lui vont à ravir je dois dire. Elle me dit que son frère lui a prêté ses bobettes. Ce qui est, évidemment, un vulgaire mensonge. Et là, petite dame se rend tout de go à la salle de bain, baisse le boxer bleu, debout sur son petit banc et se pogne la bizoune imaginaire pour faire pipi debout. Heureusement pour moi, les bizounes imaginaires font des pipis imaginaires, madame Chose n’a pas eu l’excellente idée de pisser pour vrai! Satisfaite, elle s’est pognée le paquet, a remonté les bobettes et est sortie, triomphante, de la salle de bain. Les bobettes de gars font apparaître des bizounes. Merveilleux non?!
Déjà, les 2 filles portaient indifféremment les bobettes de l’une ou l’autre, maintenant, plus besoin de me casser le bécik, toutes les bobettes vont aller dans un melting-pot, en espérant pour Babe qu’il ne pige pas trop souvent les celles de princesses!

Histoire de Pi… pi!

Babe a toujours eu une vessie bionique. Il pisse gros max 3 fois par jour depuis propreté, ce qui est tout un contraste avec chéri-Mr-Mini-Vessie qui pisse plus souvent qu’une femme enceinte, mais là n’est pas le propos! Toujours est-il que je n’ai jamais eu l’habitude de gosser Babe avec des « As-tu envie de pipi » ou « Viens faire un ti pipi avant de partir » puisque de toute façon, il ne pisse presque jamais! Je me suis rendue compte dernièrement, alors qu’il me racontait en détails le déroulement de sa journée, qu’il avait pris l’habitude de toujours aller faire pipi à la pré-maternelle (il y va toujours 2 demi-journées/semaine). J’ai donc commencé à lui demander s’il avait envie avant de partir et il disait toujours non. J’ai donc fini par trouver ça suspect!!

Moi: Babe, est-ce que tu fais exprès pour avoir envie de pipi à la pré-mat coudonc?

Babe: Oui!

Moi: Et pourquoi donc?

Babe: Parce que j’aime ça faire pipi à la pré-mat!

Moi: Euh?! Et pourquoi? Tu y vas tout seul ou avec tes amis? (je me suis dis qu’ils allaient peut-être faire les tannants en gang dans la salle de bain)

Babe: Nonon, j’y vais tout seul!

Moi: Et qu’est-ce qu’elle a de si fabuleux cette toilette??

Babe: C’est parce qu’en y allant je peux courir dans le couloir sans que Madame L. (l’éducatrice) me voit!!

Méchant coquin!

Miss bobette…

Madame Cocotine aimerait vraiment beaucoup en finir avec les couches pour de bon. Vraiment. Mais, je ne pense pas qu’elle soit prête. Alors, je suis fourrée ben raide!! Avec Babe, ça été facile: un lundi il était en couche et le mardi en bobettes et final bâton. Il n’y a pas eu « d’apprentissage de la propreté », il s’est levé un matin et il a décidé qu’il allait sur la toilette et ce fût définitif: il n’a plus jamais remis de couche ni le jour, ni la nuit.
Cocotine, elle, veut tout faire comme Babe, évidemment. Donc, ça fait presque 10 mois déjà qu’elle va sur le petit pot quand ça lui tente. Je ne l’ai jamais achalé avec ça. Sauf que là, elle veut porter des bobettes. Tout le temps. Mais, c’est rare qu’elle demande la toilette et elle est vraiment pisse-minute. Je pense sincèrement que si elle était rendue là, elle ne ferait pas pipi au demie-heure… Toujours est-il que dimanche, elle a passé la journée en bobettes, pour sa plus grande fierté! Elle a eu quelques « accidents », mais elle a gardé les mêmes bobettes de 10h30 à 17h environ, ce qui est pas pire pantoute. Elle a fait tous ses cacas de la fin de semaine dans la toilette également. Pour le moment, chaque fois que je vais aux toilettes, elle vient avec moi et on fait « Le Concours du plus gros pipi! », petit jeu qu’elle adore: « C’est moi y va faire le plus gros pipi du monde entier » qu’elle me dit. Mais, c’est rarement elle qui prend l’initiative et je ne sais pas trop quelle attitude adopter… D’un côté, je ne veux surtout pas lui mettre de pression et de l’autre, je veux l’encourager tout de même. Aujourd’hui, elle est à la garderie, en couche. J’ai averti l’éducatrice qu’elle pouvait lui demander si elle voulait aller aux toilettes quand les autres y vont, mais je ne veux pas qu’on l’assoit systématiquement sur la toilette et qu’on attende d’elle qu’elle fasse pipi, ça non!
On verra demain si on y va pour la bobette toute la journée encore… il va m’en falloir une caisse pour parer aux fuites… À 4 paires de bobettes par jour, les lavages reviennent vite!! Pour le moment, je vais garder ça sous forme de jeu, je crois bien et voir comment ça évolue. Si elle est prête tant mieux et sinon, on retournera aux couches!!

EDIT: Journée à la garderie: Pipis dans la toilette toute la journée!!

Voici madame pipi en plein air!

Bon appétit!

Hier soir, pendant qu’on écoutait la 1ere période avant le dodo moi et les enfants, je vois Babe se mettre quelque chose dans la bouche.

Moi: Qu’est-ce que tu manges?

Babe: Une crotte de nez!

Moi: Hein? Tu manges une crotte de nez??

Babe: Oui, É. à la garderie, il mange ses crottes de nez et il dit que c’est bon!

Moi: (dans ma tête: esti) Euh… non! Si É. te dit qu’il se régale de boue, de gazon, et de morceaux de bois vas-tu en manger toi aussi??

Babe: Non!

Moi: Ben, c’est pareil.
On mange pas ses crottes de nez.
Ouache.
Pis tu diras à É. de ma part qu’il est dégeux!
Bon.
Non mais.
Fin de la discussion!
***

Ce matin après déjeuner

Babe: Maman, moi je vais être gentil aujourd’hui à la garderie et je ne mangerai pas mes crottes de nez.

Moi: (message passé) Su-per!

Joyeux Noel!

Je suis en avance un peu, mais mieux vaut trop tôt que trop tard! Mon chum a décidé que, d’la marde, il ne travaillait pas de la semaine, donc ça va nous faire 2 belles semaines pleines de congé en famille. On s’est équipé pour patiner. Il y a de la neige en masse pour se faire du fun. Du ben bon temps en perspective! On part pour Rimouski mercredi, on se rencontre tous à mi-chemin entre la Gaspésie et Québec. Ça devrait être chouette. Je vous souhaite donc à tous un très Joyeux Noel, de la bonne compagnie et du bon vin. Pis toutte, pis toutte.
Je vous laisse sur les 2 compositions de Noel de mes Babes, qui se retrouvent sur l’excellent long-jeu « Le Noel des p’tits cochons graisseux ».

Voici donc, par Babe « Petit papa pipi »…

Et par Cocotine « Dodo tititi papa Noel »

Une sortie en étobus jaune!

Je suis folle comme d’la marde.
Mon fils à une sortie à la garderie dans 2 semaines: Il va passer la journée sur l’Île d’Orléans. Et comment il se rend là, mesdames et messieurs? Et oui, comme le titre l’indique: En étobus jaune. Même si le pape ou Jack Layton voulait me rencontrer cette journée-là, je lui dirais au-yiab’ mon pit, moi je travaille pas aujourd’hui: je m’en vais avec mes enfants en étobus jaune aujourd’hui (ma fille peut venir elle aussi même si elle ne va plus dans la même garderie). Voyez-vous, Babe éprouve une passion très intense pour les étobus jaune, assez que parfois, vers l’heure où l’école finie, on va prendre une marche et on se poste à côté de l’école pour voir les étobus arriver, se remplir, repartir (ça fait un peu déviant, je trouve d’ailleurs, genre la folle qui cherche sa future proie!) Ça va être tellement cool comme journée, je trépigne d’impatience depuis que j’ai reçu la petite feuille dans le casier de mon Babe.
On a une sortie, on a une sortie, on a une sortie!

J’espère que mon fils va s’abstenir de lancer ses phrases préférées du moment en public (je sais qu’il ne fait pas ça lorsque je ne suis pas là, mais avec la mère dans les parages on sait jamais) qui sont:
-Le bricoleur s’appelle pipi (sur l’air de Bob le bricoleur)
-J’ai fait caca sur mes pieds, maman va manger le cacaaaaaa! (je vous rassure qu’il ne fait pas vraiment caca sur ses pieds)
-J’m’en va chier (grand merci à mon chum de nous faire la publicité de ses occupations evacuatrices…)
-J’vas te pogner la bizoune (je lui ai demandé c’était où la bizoune et il m’a montré sa tête…)
-Ma mère a des grosse titines! (Il m’appelle ma mère au lieu de maman depuis 2 semaines!)

Quelle phase sympathique que celle du pipi-caca!

Je ne doute pas que madame Cocotine va suivre son bel exemple sous peu… elle parle tellement, c’est fou. Près de 80 mots selon mes calculs. Elle chante « Dodo-ti-ti-ti maman » (tsé la toune de Doualé): absolument adorable. Elle a aussi commencé à prendre des objets et à dire « A moi! », avec son doux caractère, ça promet… elle se bat déjà à la garderie… son éducatrice l’appelle « Le petit général ». Il n’est pas né celui qui va se mettre dans son chemin, je vous jure! En plus de la jasette, elle est habile comme un singe: elle est capable de mettre ses bas et ses chaussures toute seule… Elle arrive à 1 an 1/2, déjà… une vraie petite madame!