DIY: Savon à face au tea tree

Depuis un certain temps, je me lave la face avec du savon au tea tree, je me crème au tea tree, je me fais des masques au tea tree. C’est à peu près la seule affaire qui me permet d’avoir un certain contrôle sur mon (esti) d’acné (à marde). Je suppose que si j’ai encore l’air d’une ado full hormones à 35 ans, j’en ai pour le reste de ma vie à gérer de l’acné. J’utilisais ces produits que j’aimais bien, mais dans ma nouvelle lubie de me gosser des produits, j’ai décidé de m’en faire moi-même, parce que je suis capable, bon. Pinterest à la rescousse, j’ai cherché quelques recettes et j’ai fini par en mixer 2. Je suis assez satisfaite du résultat! Ça sent bon, ça mousse et ma face à l’air propre. Pour ce qui est des propriétés anti-acné, dur à dire pour le moment: enceinte, j’ai une peau splendide. Si vous pensez que je suis donc chanceuse d’être full pétard enceinte, je tiens a spécifier que je passe ma vie avec la peau grasse et des boutons et que je mérite franchement 9 mois de trêve de temps en temps! Alors votre jalousie, hein!

Donc, recette!

Ça prend:

Une bouteille vide de savon mousse

Du savon de Castille (Dr Bronner’s), j’ai pris celui au tea tree

HE de tea tree

Huile de jojoba (mon chum appelle ça du jalabo, moi, je trouve ça drôle)

Image

1. Versez 1/4 tasse de Dr Bronner’s dans une bouteille de savon mousse.

Image

2. Ajoutez 10 gouttes d’HE de tea tree et 2 c. à table d’huile de jojoba

Image

3. Remplir le reste de la bouteille avec de l’eau (1 t. genre). On suggère souvent de l’eau distillée, je ne vois pas trop ce que ça peut changer étant donné que je me lave la face avec l’eau du robinet de toute façon. Vous y allez comme vous le sentez!

Image

4. Enjoy la belle mousse!

Image

Advertisements

Testées pour vous: Pastilles à lave-vaisselle full fafa

J’ai entrepris dernièrement de limiter la quantité de déchets qu’on produit et de revoir un peu notre façon de consommer. Je pense qu’on est quand même pas pire, mais je pense aussi qu’on peut faire un petit effort supplémentaire quand je regarde ma poubelle et mon bac à recyclage. C’est ben beau recycler, mais c’est encore mieux de moins acheter de cartron, tsé! J’ai donc shaké ma paresseuse intérieure pour aller déneiger le top de mon composteur pour l’utiliser même l’hiver (c’est chic une femme enceinte qui s’enfonce dans la neige jusqu’à la taille avec son sciau de pelures de pétates en route vers son compost). Première étape accomplie avec succès. Yé! Un sac à poubelle de moins par semaine au moins.

Deuxième mission: l’abandon du kleenex. Ça faisait genre 5 ans que je me disais que je devrais donc utiliser des mouchoirs lavables, tsé, j’utilise des couches lavables pour mes enfants, laver de la petite morve à côté de ça, c’pas super énervant. Alors, un drap de flanelle inutilisé, une paire de ciseaux et 10 minutes de mon temps et me voilà avec un stock de mouchoirs. J’ai pas cousu les bords, parce que je sais même pas coudre un bouton, alors on oublie ça! Ça fait 3 semaines que je n’ai pas touché à un kleenex et mon nez est très heureux. Ça l’air de rien, mais on se mouche en estifi, on doit avoir au moins économisé 2 boites de kleenex! Les enfants sont super contents du changement, ils m’ont félicitée d’être aussi écologique, haha!

Ensuite, et c’est le but de ce message, je me suis lancée dans la recherche de produits ménagers à faire moi même, plus écolo, plus économique et générant moins de déchets. Je commence par le plus simple, parce que, je le rappelle, je suis paresseuse! Donc, j’ai testé ces pastilles pour lave-vaisselle: 4 ingrédients, 5 minutes préparation, on laisse sécher, pis c’est toute.

Ça prend donc 1 tasse de borax, 1 tasse de cristaux de soude (je prends les produits Lemieux), 1 tasse de vinaigre et 30 ml de jus de citron.

IMG_4060

1ere étape: Mélangez le borax et les cristaux de soude pour enlever les mottons.

IMG_4062

2e étape: Ajoutez le vinaigre et le jus de citron et brassez ben comme faut. Ça va faire de la broue. Pis brassez encore un peu quand vous pensez que vous avez assez brassé, parce que la poudre à tendance à jammer dans le fond.

IMG_4065

3e étape: Videz ça dans un contenant de votre choix, avec le bec verseur d’une tasse à mesurer ça va ben. J’utilise des mini moules à muffins, (ça en fait une trentaine) ça donne une bonne grosseur de pastilles qui rentre bien dans la slut à pastille de mon lave-vaisselle. Je vous conseille de brasser pendant le processus, parce que la poudre veut vraiment vraiment retourner dans le fond. Soyez sans pitié! Et redonner une petit shut de brassage avec un cure dent une fois tout le mélange dans les moules.

IMG_4066

4e étape: Laissez sécher jusqu’à ce que ce soit assez solide pour se démouler sans se défaire en mille morceaux. C’est long! Dans l’article, elle dit 1h, moi je laisse plus longtemps, 2-3h, la nuit au complet. Le dessus reste un peu mou, mais après le démoulage, on laisse sécher encore à l’air libre et ça finit par devenir dur, promis. La prochaine fois, je mettrai un peu moins de vinaigre, ça sera peut-être moins long à sécher.

Et voilà le résultat! Tadam!

IMG_4069

On utilise ça depuis un bon mois et rien à redire, sinon, que la vaisselle est un peu moins sèche quand le lave-vaisselle termine la sale besogne.

Donc, test concluant. Terminées les pastilles pour lave-vaisselle du magasin!

Jour de la terre

J’essaie d’inculquer une certaine conscience écologique à mes enfants. Babe est particulièrement sensible à la cause, pour mon plus grand bonheur, je dois dire. Il me sort souvent des perles du genre: « Heille, maman, je viens de voir quelqu’un qui conduisait un GROS CHAR POLLUANT pis il conduisait bien, c’est bizarre, hein? » Parce que selon lui: Gros char = Gros cave et Gros cave = conduit mal. Ça me fait beaucoup rire.
Cependant, je suis beaucoup plus paresseuse qu’écolo et je dois confesser que laver des crisse de sacs en plastique, asti que ça m’énarve. Alors, quand personne ne me regarde: JE LES JETTE.
Je viens juste d’en jeter un justement. Sauf que Babe a eu la bonne idée de jeter quelque chose lui aussi… et IL A VU!

Babe: « Maman. Franchement. Pourquoi t’as jeté le sac. »

Moi: « Euh…. bah… ouin hein. »

Et là, il me jette un regard absolument découragé, lève les épaules et soupire fortement en disant: « Pis, en plus, c’est le jour de la terre aujourd’hui »

Hahaha… Cassée, la mère. J’ai repris piteusement le fucking sac et je l’ai lavé.

Bonne journée, Terre.
Je vais d’ailleurs recommencer à composter aujourd’hui. Trop paresseuse pour faire ça l’hiver.

Histoires de couches

Je suis présentement dans une phase « bébé » assez aiguë… Je n’ai rien d’autre en tête, ça occupe toutes mes pensées. J’ai déjà mis le mini linge de Micro Babe dans les tiroirs, j’essaie de me raisonner que je n’ai pas besoin d’en acheter d’autres pour l’instant, mais une petite tâche ici, une petite tâche là et j’ai la carte de guichet qui pique: tsé, je peux pas mettre des pyjamas tâchés à Micro Babe, il m’en FAUT VRAIMENT d’autres!! Mais là où ma folie atteint son comble, c’est au sujet des couches… mes Alicots qui ont été sans failles pour Babe et Cocotine commencent à être fatiguées par mal, j’ai du en jeter plusieurs donc, je dois me procurer de nouvelles couches. Mais, c’est que depuis les 4 dernières années, le choix de couches a explosé!! Je ne sais plus où donner de la tête, avoir plus d’argent j’en achèterais une tonne! J’avais commencé à faire des tests avec Cocotine, mais comme elle porte fièrement la bobette maintenant, mes tests ce sont limités à trois couches: Omaïki à poche, Biquette à poche et Blueberry à poche. Je ne connaissais pas du tout les couches à poche avant ça et je dois admettre que la première que j’ai commandée, la Omaïki, ne m’a pas du tout donné le goût de me convertir non plus… Quel aria de mettre l’insert dans la poche! Je ne l’ai pas aimé du tout, même si elle est super douce et que la foufoune de Cocotine semblait l’aimer car elle me demandait toujours pour mettre celle-là. Finalement, la Biquette et la Blueberry m’ont convaincue, la Biquette surtout qui semblait conçue pour la physionomie de ma fille, le match parfait. J’ai toujours utilisé des one-size jusqu’à présent, mais je me suis dit que des couches de nouveau-nés seraient un bon investissement car j’ai des petits bébés et que mes one-size ne leur faisaient pas avant 2 mois de toute façon: des couches 6-12 lb, ça peut bien leur faire 6 mois! Donc, j’en suis là à regarder tous les sites possibles et imaginables de couches et à rager de ne pas être plus riche!! Comme c’est plus que tranquille au bureau, j’ai beaucoup de temps libres à consacrer à ma nouvelle névrose!!
La blueberry-mini me parle beaucoup et j’ai envie d’essayer aussi les couches moulées depuis que j’ai vu celles-là. Bref, je passe tout mon temps libre à jouer aux couches!!
En attendant, je viens de recevoir 12 Biquettes taille petite que j’ai acheté usagées pour pas trop cher. Sont cuuuuuuutes!!!

Comparée à une one-size

Sur ce, je retourne à mes couches!

Icitte on se dit les vrais affaires!

En écoutant La vie en vert, un questionnement de longue date à refait surface dans mon esprit à savoir: Est-ce plus écolo d’utiliser un lave-vaisselle ou de laver à la main. Semblerait que le lave-vaisselle utilise moins d’eau et est, de ce fait, plus écolo. Là, il va falloir m’expliquer les choses de la vie. De trois choses l’une. Soit je suis pas vite, vite. Soit tout le monde sauf moi est un maudit freak qui fait sa vaisselle trois fois par jour. Soit tout le monde sauf moi met TOUTE sa vaisselle au lave-vaisselle, chaudrons et poêlons inclus. Parce que moi, avant d’avoir un lave-vaisselle, je faisais la vaisselle une fois par jour. Et depuis que j’ai un lave-vaisselle, je fais la vaisselle une fois par jour et en plus je pars mon lave-vaisselle aux 2 jours environ. Certes, il y a moins de vaisselle à faire, mais je ne crois pas utiliser moins d’eau. Ça en prend toujours ben un minimum!

Donc, je vous le dis, en vérité, c’est faux qu’un lave-vaisselle est plus écolo.

Mais, on s’en crisse parce qu’on haït ça faire la vaisselle.

Bonne longue fin de semaine. Nous on part pour le chalet, chéri a pris son mardi. On va revenir juste à temps pour voter. Et tenez-vous pour dit que je ne voterai pas stratégique et sacrer moi la paix avec ça. Si vous voulez que ça change, votez donc pour le NPD!

Merci, bonsoir!

J’ai trouvé mon fermier!

Cette année, je ne suis pas en avance, mais au moins je ne suis pas en retard non plus. Cette année, j’ai trouvé mon fermier! Nonon, je ne lâche pas mon petit barbu pour devenir gentlewoman farmer. Mais je deviens partenaire d’une ferme bio dans le cadre du programme d’agriculture soutenue par la communauté. J’avais déjà fait ça, il y a quelques années et ensuite ça n’avait plus adonné. Mais cet été, on s’est dit: ça va faire le gniaisage! Alors, après quelques couriels, j’ai trouvé mon fermier. Il semble gentil, a une belle variété de légumes, herbes et fruits et livre ses bons légumes bios juste à côté de la garderie de Babe, alors bingo. Je vous invite à aller faire un tour sur le site d’Équiterre si ça vous intéresse. Ça reviens peut-être un peu plus cher que des « products of USA » de l’épicerie, mais c’est frais, c’est bio, c’est éthique, c’est local et ça a un bon p’tit goût de bonne conscience.
Alors qu’est-ce que vous attendez pour trouver votre fermier!

***

Dans un tout autre ordre d’idée… Cet hiver, lors de la pire tempête, le boss de mon chum l’a envoyé, lui et des collègues, travailler à Baie-St-Paul. J’étais très fâchée, je trouvais ça dangereux et complètement imbécile. Il n’est rien arrivé. Et puis mercredi, comme ça, par une belle soirée de printemps, des collègues de mon chum qui revenaient de Baie-St-Paul se sont pétés la yeule en char. Un mort, 2 blessés, grave mais qui vont s’en tirer. Le conductrice de l’autre véhicule est décédée aussi. Je sais que c’est ridicule, que mon chum peut aussi se tuer en allant acheter du pain au dépanneur, mais, ça m’a fait lever le poil sur les bras quand même. Parce que, logique ou pas, je me suis quand même dit que ça aurait pu être lui.