Que sont-ils devenus?

C’est assez tranquille ici, hein?! J’ai souvent le goût d’écrire et finalement, j’oublie, je fais autre chose ou ça ne me tente plus. Aujourd’hui ça me tente un peu. Je pense que je suis due pour un petit update, style « Que sont-ils devenus? »

Ysa, moi-même en personne : Toujours une p’tite mère, quoi qu’à 35 ans, je suis plus proche d’une vieille sacoche. Toujours travailleuse à temps partiel, toujours étudiante à temps partiel, toujours banlieusarde, plaignarde, chialeuse. Toujours coureuse aussi.

Le P’tit père : Toujours barbu mais moins gros, cycliste estival converti à la course à pied automnale depuis quelques semaines par moi-même. Toujours sourd quoi que ces derniers tests audio montrent une tout à fait improbable amélioration de son audition. Son sens de l’humour est toujours aussi douteux.

Babe : Je trouve que son surnom lui va de moins en moins bien, du haut de ses 8 ans. C’est un drôle de p’tit bonhomme, rêveur, doux, doté d’un sens de l’humour à toute épreuve et avec des goûts musicaux douteux. Il prépare ma boite à lunch le matin, ce qui fait de lui l’enfant le plus sweet de l’histoire de l’humanité. Lui qui était si timide se révèle un fabuleux orateur et je lui prédis une grande carrière en politique ou comme chef de secte!

Cocotine : 6 ans. L’enfant dotée de tous les talents. Fonceuse, tenace, elle réussit tout à la perfection, s’en est presque frustrant! Belle comme un cœur, elle est étrangement beaucoup plus timide et solitaire que son grand frère, ce qui m’étonne beaucoup. Comme elle a beaucoup plus de talent que moi en coiffure, c’est elle qui nous peigne le matin.

Wimblu : 4 ans. Le bébé fou! Que dire, sinon qu’elle a un caractère de cochon et un regard qui tue. Elle ne nous écoute à peu près jamais, fait des crises, lance des objets et dit parfois câlisse. Malgré tout, elle fait fureur partout où elle passe avec sa dégaine du tonnerre, sa fossette et ses rastas. Son caractère contribue à la rendre attachante, je suppose!

 #4 : Ça, c’est genre un scoop! Après 3 ans de vaines supplications de ma part et alors que j’avais l’assurance que ma famille était finie, le P’tit père a fait volteface dans le dossier « Agrandissons la famille. » Il y a donc, si tout va bien, une petite affaire qui s’ajoutera à la famille en juin. Les trois grands auront à ce moment presque 5, 7 et presque 9 ans. Aussi bien dire que #4 sera comme un enfant unique et que mon congé de maternité sera le congé de plus relax de l’histoire de l’humanité, avec les grands à l’école. Je suis donc maintenant une grosse coureuse. Je m’en tiens à 20km par semaine à une allure plutôt tranquille. Les trois grands sont fous comme de la marde : Babe veut préparer des purées depuis 2 semaines, Cocotine m’a assuré qu’elle allait se lever la nuit, zélée comme elle est, je ne serais pas surprise qu’elle ait une montée de lait et Wimblu a décrété qu’elle voulait un frère, mais pas tannant.

 Voilà donc où en est rendue la famille P’tite Mère!

Mathématiques et abri Tempo

Mathématiques.
Comme mon chum est parfait, aussitôt que j’ai l’occasion de le faire passer pour un cave je saute dessus hein.
Hier soir, j’avais un cours à 16h30 alors quand mon chum arrive, je lui dis ce que j’ai eu le temps de faire dans les devoirs de Babe et il prend la relève. Hier, il y avait entre autres « Étudier les additions du 17 ». Ce matin, je demande à Babe si les devoirs avaient bien été, il me répond: « Oui, mais papa était drôle quand on a fait des maths. » Je demande des explications, tsé. Mon chum et drôle dans la même phrase, c’est toujours un peu louche.
-Ben là, papa a commencé à écrire sur une feuille des additions à faire et je l’ai entendu dire: Voyons, c’est ben cave ça. J’ai regardé et il avait écrit:
15+2 =
7+10=
11+6=
Alors, je lui ai dit, ben non papa, là c’est toujours 17 la réponse, il faut que tu fasses:
15+      = 17
7+        = 17

Haha! Notons que la job de mon chum est: calculateur, mais on voit qu’il a quelques lacunes quand même au niveau de favoriser l’apprentissage des maths.
Bonne main d’applaudissement. Clap clap clap.
***
Abri Tempo
Dans un ordre d’idée plus dramatique… certains connaissent peut-être mon grand amour de la banlieue et ses abris tempo. Ben, tsé, quand l’ironie du sort te r’vole dans face…
Ce matin, il vente à décorner les boeufs et les enfants jouent dehors pendant que j’essaie de finir mon café/cacher mes cernes/me pogner le ventre et me dire que ça va finir en une masse de chaire flasque dans pas longtemps c’t’affaire là/maudire la vie de faire de l’acné à presque 35 ans/maudire la vie de m’avoir donné cette chevelure/finir par me crisser une tuque su’a tête/et autres aléas de la vie d’une femme. Quand soudain, les enfants rentrent dans la maison: « Maman, ya comme un petit problème ».
Ben calvaire, un  de nos traineaux en plastique est parti au vent, vol plané pour atterir dans l’abri tempo du voisin. Dans comme dedans la toile. Comme dans la toile est fendue… J’ai envoyé un mail à mon chum pour lui dire de s’organiser avec ça… Moi je suis plus le genre « délit de fuite ». Comme la fois où j’ai ouvert ma porte dans la Mercedes du voisin… mais ça, je vais garder ça pour moi!

Jasons marde

Une des choses qu’on sait pas quand on attend un premier enfant, c’est qu’à partir de l’expulsion de la chose, les conversations de couple se mettent à tourner essentiellement autour des affaires qui sortent du corps de notre descendance. Combien de litres de pépi aujourd’hui? Diantre, il doit manquer de lait. Caca quel couleur? Quel texture? Quelle saveur? Oh la la, y’a surement quelque chose qui cloche. C’est ti du vomi ou du régurgi? Il doit faire du reflux certain!
Vous êtes pas de même? Menteurs! On est TOUS de même!
Après vient l’étape de la propreté ou on fait vraiment JUSTE parler de marde pendant des semaines, on gonfle des ballounes et on fait venir des fanfares pour le premier étron dans la toilette, c’est vraiment édifiant.

Et il y a aussi la gastro, la chère gastro.

Alors là, pendant 2-3 jours, les couriels se terminent invariablement par:
PS. Bébé a-t-elle chié aujourd’hui et si oui ça avait l’air de quoi?
PS. Bébé a toujours pas chié, je te tiens au courant!
PS. Toujours rien côté marde?
PS. Calvaire, j’vais te tenir au courant, reviens-en!

Ouep, on est passionnés de même! Notre conversation MSN de ce midi était vaiment magnifique à cet égard:

Tite-mère:
Bon, je te laisse, ma sandouiche est faite, je vais aller la manger
Bye
xxx
Ti-père:
Ok
bye
xxx
Tite-mère:
Bébé est en train de chier, nouvelles à venir
Ti-père:
Je reste connecté alors!!!
Jusqu’à 12h35Tite-mère:

CACA DUR!
Party! Flutes et serpentins!
Ti-père:
Une nouvelle qui fait chaud au coeur
Bon  ben bye!
xxx

Ce fut un réel plaisir de partager ça avec vous!

Mystifier son chum avec une grosse bite

Ce matin, c’est un matin d’épicerie. On fait ça le samedi. Cette semaine, c’est le tour de mon chum. C’est chacun notre tour. Et on paye toutes les dépenses moitié-moitié aussi. Comme ça, si on se laisse pis qu’on s’hait, personne ne devra rien à personne, on est prévoyants d’même. Croyez-moi que j’aurais fait une crise de nerfs s’il eut fallu que Lola gagne contre Éric. Mais, bon, ce n’est pas le sujet de ce billet et je sais que vous attendez avec impatience que je vous parle de grosse bite, tel que le titre le suggère.
Donc, on écrit ce qu’il manque pour l’épicerie sur un tableau affiché sur le frigo et ce matin, chéri écrit « Grosse bière » car il a perdu une grosse bière en gageant avec son paternel sur l’issue du Superbowl. Et moi, je passe derrière lui et j’efface le « ère » de  bière pour le remplacer par le « te » de bite.

Je me trouvais ben comique.
Mon chum avant de partir se fait donc une liste d’épicerie et je le vois perplexe devant le tableau. Il me regarde et me demande: « Grosse bite? C’tu toi qui a écrit ça? »
-Ben non chéri, tu vois ben que c’est ton écriture!
Là, chéri est sérieusement mystifié et il a vraiment l’air de se demander si c’est lui qui a écrit ça, il ne semble pas se souvenir de ce qu’il avait réellement écrit… J’aurais jamais cru que ma blague allait pogner aussi fort. Mais chéri ne boit pas de café alors ça lui prend un certain temps avant que son cerveau soit à « on » le matin.
Devant mon hilarité, il a fini par comprendre que c’était une de mes délicieuses farces. Je la ris encore!
Mouhaha!

Romantisme 2.0

Je pose toujours des questions très pertinentes à mon amoureux. L’autre jour je lui ai demandé comment il me ferait sa demande en mariage. Il est bien averti que je ne veux pas me marier. Que s’il me demande en mariage, je dis non. Et que s’il me demande en mariage en public, je le tue. Mais, tsé, je lui pose toujours des questions pertinentes, alors pourquoi pas.
Il n’a pas vraiment levé les yeux de son livre. Game of thrones. Ça l’air plate en crisse.
Finalement, il m’a dit: j’pense que je t’enverrai un email.

Wow!

Il a continué à lire, puis, il a eu une illumination: Non, finalement, je changerais mon statut pour « fiancé » sur Facebook.

Allo la belle demande en mariage!

Je ne cliquerais même pas sur j’aime. Tsé.

La ville est hockey!

Chéri était à Montréal hier soir. Apparence que la ville était hockey en saint-sifri! Il y avait « du gros jambon au pouce carré » sur la Sainte-Catherine, selon ses dires. Chéri, il était allé voir le show de Peter Gabriel. Pendant le show aussi, le monde était hockey. Apparence que tout le monde suivait la game en même temps que le show et que lorsque les Canadiens ont gagné, la moité de la salle s’est mis à crier des Yahou-Youppi-Hourra… Pendant le show. Je sais pas vous autres, mais moi, payer 200$ pour aller voir un show, je laisserais mon Ipod Touch/Iphone/cell/j’sais tu quoi fermé.
Mais je suis d’même, réfractaire aux technologies!

Ceci étant dit, je suis tout de même fort heureuse que Ovechkin l’ait eu dans l’cul!

Pourquoi chéri n’a-t-il pas choisi la flute? Ou l’harmonica.

Si jamais votre enfant désire devenir drummer, je vous conseil d’y penser à 2 fois et de peut-être le diriger vers quelque chose du plus… compact!
Imaginez la perte de temps occasionnée: Monte le drum de la cave, met le drum dans le char, sort le drum du char, rentre le drum dans la salle, assemble le drum, fait ton show, démonte le drum, remet le drum dans les boites, remet le drum dans le char, débarque le drum du char, rentre le drum dans la maison, redescend le drum dans la cave.
Calvaire!


Je viens pas souvent…

… et c’est pas parce que je travaille fort!!

Ce matin, discutant de notre ordi qui marche très mal, mon chum me dit en voulant que j’essaye un truc qui le fait aller mieux selon lui.

Ti-Père: Je fais quelque chose que j’aimerais que tu essayes

Moi: Quoi?

Ti-Père, qui se trouve très drôle: Ben, il y a la vaisselle, le ménage, le lavage.

Mouhaha! C’est parce que je peux pas, c’est toujours l’heure d’allaiter quand vient le moment d’une tâche ménagère, dommage, hein!

Donc, je me la coule douce depuis 4 semaines et je n’ai pas tellement envie que chéri retourne travailler dans 2 semaines (il a pris une semaine de plus que les 5 semaines habituelles). Depuis 4 semaines, je me lève à 9h tous les matins, je trainasse en pyjama toute la journée, je flâne dans le bain et je cuisine de nombreux gâteaux et biscuits sans comprendre comment je peux rentrer dans mes jeans pré-grossesse en mangeant autant de desserts!!

Le congé de paternité devrait durer un an!

Comment déjouer un papa sourd selon Cocotine

C’est arrivé chez nous il y a quelque temps et je ris encore lorsque j’y pense, alors aussi bien partager l’anecdote.

Combat opposant une petite coquine de 2 ans à son père de 30 ans muni d’une paire d’oreilles peu performante.

Papa est seul à la maison avec Cocotine. Il s’affaire à sa job de père de famille, c’est-à-dire faire le ménage pendant que je magasine avec Babe! Tout à coup, il constate que miss Cocotine n’est pas dans les environs et qu’il ne l’entend pas non plus.

Papa: Cocotine, t’es où?

Cocotine: J’uis cachée!

Papa monte au 2e.

Papa: Cocotine?

Cocotine: J’uis cachée! Hihihihihihihi!

Papa, muni de ses oreilles n’a aucune idée d’où vient la voix de Cocotine. Il se dit qu’elle doit être dans la garde-robe de Babe car elle s’y cache souvent. Ouvre la garde-robe? Rien.

Cocotine: J’uis cachée. Hihihihihihihihihihihihihihihi!

Papa est confus! Il est peut-être sourd, mais pas aveugle et le son de la voix de sa fille lui semble proche, pourtant, elle n’est pas dans la même pièce que lui sinon, diantre, il l’a verrait!!

Papa change de pièce.

Papa: Cocotine?

Cocotine: J’uis cachée! Hihihihihihihi!

La voix est plus éloignée lorsqu’il sort de la chambre de Babe, mais faut-il diable se fier à ces oreilles?!

Retour dans la chambre de Babe, papa doute de son équilibre mental et se demande somment il peut se faire avoir de la sorte par une si petite fille. Jusqu’au moment où… il voit un livre qui bouge par terre… le soulève pour trouver: Une Cocotine morte de rire qui vient de se payer la tête de son paternel et d’aplomb. La p’tite tannante s’était caché en dessous d’une couverture qui traînait par terre et s’était mis un livre dans la face. Cachette parfaitement adaptée à sa minusculitude. Vu le bordel qui règne, une couverture et un livre par terre n’ont rien pour attirer l’attention d’un papa.

J’aurais aimé voir la scène… Priceless comme on dit!