Mission accomplie!

Hip-hip-hip-hourra!
J’ai pris en charge le petit journal des bénévoles de mon groupe d’entraide en allaitement il y a quelques temps, avec un très grand plaisir. Et, j’ai décidé de repartir à zéro et de tout refaire de A à Z, le lettrage, la mise en page, tout, tout, tout. N’ayant pas de ressource (l’ancienne version était fait dans word…) j’ai réussi à me dénicher un petit logiciel de mise en page gratuit, des trucs pour faire des logos, des lettrages et je me suis attelée à la tâche. Depuis deux semaines, j’ai mis énormément de temps là-dedans, parce que je voulais que tout soit impeccable de la mise en page à la correction. J’avais aussi le goût d’écrire quelques textes, question de me remémorer mon ancienne vie de journaliste. Je me suis fait plaisir, je me suis souvenue de tout le plaisir que j’ai à écrire, à voir mon nom imprimé à côté d’un texte. Et bien, mon petit journal à été imprimé hier, en noir et blanc malgré le fait qu’il soit bien plus joli en couleur, parce qu’on n’a pas les moyens de se payer une impression couleur. Et je suis vraiment contente du résultat. Il y a encore du travail à faire pour que ce soit parfait, mais j’ai réussi ce que je voulais faire.
Ça faisait longtemps que je n’avais pas accompli quelques choses qui me rendait fière (à part mon fils, évidemment!). Ce n’est pas grand chose, mais c’était un beau petit défi pour moi. J’ai déjà hâte au prochain numéro, j’ai déjà des idées de textes.

Advertisements

Moé, je l’ai l’affaire!

Je fais de l’écoute téléphonique pour un groupe d’entraide en allaitement. Tous les mardis avant-midi, j’essaie d’aider des mamans qui ont l’allaitement triste ou difficile ou qui ont des questions ou qui veulent juste jaser. J’ai toujours peur de ne pas être de bon conseil. De ne pas trouver les bons mots. De ne pas faire ce pour quoi je suis là: Aider. Chaque semaine, j’ai peur d’entendre un message d’une maman à qui j’ai parlé la semaine d’avant qui dit: « J’ai décidé de sevrer ». Parce que ce serait de MA faute. Parce que je n’aurais pas su y faire.

Mais, il y a d’autres matins ou ça coule. Où je sais que je dis le bon mot au bon moment. Ce matin, je me sens comme ça. J’entends le sourire dans la voix des mamans quand je raccroche. Je sens leur « merci » sincère. Je sens que je l’ai l’affaire.

Et ça me fait du bien.

Du bénévolat et du travail!

Avec le soleil qui arrive, je commence à être pas mal occupée! J’ai fait mon 1er chiffre d’écoute téléphonique pour Entraide naturo-lait hier matin. Pas trop de cas désespérés pour commencer, ça me stressait un peu. J’imaginais déjà une femme en post-partum intense au bord du suicide et tout… non, mais, ça arrive… je ne sais pas comment j’aurais géré ça!!! Mais, finalement, juste des petites questions. Il faisait trop beau pour avoir des problèmes hier je crois! Et ce soir, je co-anime une rencontre post-natale… ça me stresse ça aussi, finalement!! Mais, je suis contente, j’aime ça. J’ai vraiment envie de m’impliquer dans cet organisme. Il y a un sous-groupe qui s’appelle « Groupe pour une culture d’allaitement », j’ai assez envie d’en faire partie. C’est un espèce de groupe « chien de garde » qui vise surtout à ce que les accords internationaux concernant la promotion de l’allaitement par rapport au préparations commerciales soit respectés. J’ai tellement été déçue et choquée de l’attitude des hôpitaux à Québec par rapport à ça, que je voudrais me venger en les dénonçant tous, héhé!! Même au Centre mère-enfant, qui est supposé être super pro-allaitement, les infirmières nous bourrent les valises de force avec des maudits bâtards de biberons de préparations, malgré que ce soit interdit! Ça m’insulte!!! Enfin…
Autre sujet: mon retour au travail est amorcé. Déjà! Mais, je suis plutôt contente du déroulement des choses. J’ai réussi à obtenir des tâches un peu différentes et je vais pouvoir beaucoup travailler de chez moi, donc avec fiston d’amour. Je commence quand je veux, je ne serai pas payé avant juillet pour ne pas couper mon chômage, alors en juillet je vais prendre congé tout le mois et je vais recevoir l’argent gagné d’ici là. Ça fait ben mon affaire! Pour le moment, je fais un petit contrat en side-line de ma job pour l’association québécoise inter-universitaire des conseillers aux étudiants ayant des besoins spéciaux. ça ne fait pas vraiment partie de mon travail, mais ça me permet de me remettre dedans un peu. Donc, je ne cherche plus de garderie :-)))) Ma belle-maman va garder 1 journée/semaine et pour le reste, je sais qu’en début de session je vais devoir aller plus souvent à l’université, une halte-garderie devrait faire l’affaire. Ma boss est vraiment cool, je savais qu’elle était prête à faire des concessions pour me garder et m’arranger du mieux qu’elle pouvait, mais j’en espérais pas autant. Je suis très contente!!!

SOS tétons, me voilà!

J’ai appelé hier le groupe d’entraide en allaitement Entraide naturo-lait pour donner mon nom pour être bénévole. J’espérais commencer bientôt, mais la prochaine formation pour le devenir est seulement en avril. C’est sûr que j’aurai un peu moins de temps à partir de juin parce que, ouache, ouache, ouache, je ne veux même pas y penser, je vais recommencer à travailler. Mais, c’est pas grave, je vais être bénévole quand même. Je suis encore plus motivée après avoir parlé à la fille, ça a l’air vraiment cool. Je ferais principalement de l’écoute téléphonique, mais je pourrais aussi co-animer des rencontres. Il y a plein de formations aussi qui sont offertes sur l’allaitement et autres questions connexes. J’ai hyper hâte de commencer pour pouvoir rendre un peu le soutien de j’ai eu et rencontrer d’autres filles avec qui je suis sûre d’avoir au moins un point commun. Et si je peux juste convaincre une femme de ne pas lâcher, je serai contente. Je pense qu’avec ce qu’ont été les 1ers mois de mon allaitement, je serai une bonne bénévole. Disons que j’ai pas mal expérimenté tous les problèmes qui sont dans le livre…