Poivron de la marde

Je suis une personne quand même judicieuse, dans le choix de mes blagues par exemple. Mon chum me fait encore des gros yeux, mais il a renoncé à faire de moi une personne présentable. La semaine dernière, j’y suis allée d’une de mes savoureuses blagues justement.

– Heille, les enfants, êtes-vous capables de me nommer 4 sortes de piments?

Fiston: ben, piment fort… Pis euh… Je sais pas.

– Nenon, des couleurs de piments?

Fiston: tu veux surement dire des couleurs de poivrons?

– ah seigneur, oui, je veux dire des couleurs de poivrons, mais on va dire piment pour les besoins de la cause!

-Fiston: ben pourquoi tu dis piments si tu parles de poivrons?

– Là tu m’exaspères, jeune homme!

(Je vous jure, mes enfants  sont vraiment gossants comme ça pour vrai.

– C’parce que je veux faire une blaaaaague! Fait qu’il y en a ti un qui va me répondre bondance??

– euh…. Rouge

– euh…. Vert

-euh… Jaune.

– Je vais vous le dire moi: piments rouge, piments jaunes, piments verts, pimange d’la marde. Haha, comme je suis drôle. Défense de répéter cette blague à l’école ou en public.

*gros yeux de chéri*

Ce midi, Cocotine me demande: Heille, c’est quoi donc ta blague de poivrons?

-Désolée, je ne la répète pas, t’avais juste à bien écouter!

– Cocotine: c’était pas: poivrons rouges, poivrons jaunes…. Euh… Pis fourre-toi les dans l’cul!

Fait que j’ai failli pisser dans me culottes.

Advertisements

Belle-maman et Guy Fournier

Je ne peux pas m’empêcher d’en parler, parce que c’est très très drôle…
Ma belle-mère, la semaine dernière, me montre une page d’un journal de 1979 sur lequel se trouvait une recette… et au verso un texte de Guy Fournier… Vous l’avez sans doute vu passer sur Facebook.
Je me doutais que ce texte susciterait quelques réactions car il est, avouons-le, très cave!
Et bien hier matin, une amie me signale… qu’on parle de ça à Médium Large! Mouhaha! Guy Fournier a été invité à s’expliquer… Vous pouvez lire le texte et entendre la réplique ici.

1711 partages sur Facebook! J’en reviens pas encore!!

Mystifier son chum avec une grosse bite

Ce matin, c’est un matin d’épicerie. On fait ça le samedi. Cette semaine, c’est le tour de mon chum. C’est chacun notre tour. Et on paye toutes les dépenses moitié-moitié aussi. Comme ça, si on se laisse pis qu’on s’hait, personne ne devra rien à personne, on est prévoyants d’même. Croyez-moi que j’aurais fait une crise de nerfs s’il eut fallu que Lola gagne contre Éric. Mais, bon, ce n’est pas le sujet de ce billet et je sais que vous attendez avec impatience que je vous parle de grosse bite, tel que le titre le suggère.
Donc, on écrit ce qu’il manque pour l’épicerie sur un tableau affiché sur le frigo et ce matin, chéri écrit « Grosse bière » car il a perdu une grosse bière en gageant avec son paternel sur l’issue du Superbowl. Et moi, je passe derrière lui et j’efface le « ère » de  bière pour le remplacer par le « te » de bite.

Je me trouvais ben comique.
Mon chum avant de partir se fait donc une liste d’épicerie et je le vois perplexe devant le tableau. Il me regarde et me demande: « Grosse bite? C’tu toi qui a écrit ça? »
-Ben non chéri, tu vois ben que c’est ton écriture!
Là, chéri est sérieusement mystifié et il a vraiment l’air de se demander si c’est lui qui a écrit ça, il ne semble pas se souvenir de ce qu’il avait réellement écrit… J’aurais jamais cru que ma blague allait pogner aussi fort. Mais chéri ne boit pas de café alors ça lui prend un certain temps avant que son cerveau soit à « on » le matin.
Devant mon hilarité, il a fini par comprendre que c’était une de mes délicieuses farces. Je la ris encore!
Mouhaha!

Parler de vulve dans le rayon des produits laitiers

Je ne sais pas si vous écoutez la série « Les Bobos » avec Anne Dorval et Marc Labrèche? Moi oui, parce que Marc Labrèche est un Dieu. Les critiques que j’ai lues étaient plutôt moyennes, mais nous, ça nous fait bien rigoler, quoi que ce soit un peu inégal en fait de drôleries. Dans l’épisode 2, Anne Dorval s’insurgeait de voir une vulve dans la mousse de son café et Marc Labrèche de lui demander si elle est certaine de ne pas avoir commandé un vulveccino. Je vous laisse regarder, moi, je trouve ça très drôle.
http://lesbobos.telequebec.tv/episodes/2?videoId=12232

Bref, comme j’aime ça dire vulve parce que je suis une personne très mature, j’ai commencé à dire que je me faisais des vulveccino chaque fois que je me faisais un café. Donc, évidemment, les enfants aussi ce sont mis à dire ça et, peu à peu, vulveccino est devenu capuccino-vulve… Ouep! On est d’même. Le problème dans la vie, c’est qu’il y a différents produits disponibles dans toutes les bonnes et moins bonnes épiceries qui contiennent du café. Donc…

« Mamaaaaan, veux-tu acheter du yogourt au CAPUCCINO-VUUUUUUUULVE« 

Tout un mot!

Chaque année à l’école, il y a un thème. Cette année: « Dans mon chapeau, plein de mots nouveaux ». Babe devait arriver ce matin à l’école avec son mot nouveau écrit au cou. On a bien pensé à notre affaire et Babe a choisi son mot. Alors on part pour l’école ce matin avec notre mot nouveau. Rendu là, le directeur fait son petit speech et parle du thème. Il donne un exemple de mots nouveaux:

Amour,

Persévérance,

Respect.

Bon vous voyez le genre de mots nouveaux qu’ils s’attendent à avoir.

C’est à ce moment là qu’une maudite folle, en l’occurence moi-même, ce met à rire, rire, rire et rire.

Vous savez quel était notre mot nouveau…

ÉMEU!

Mouhahahahahahahahaha!

Voici Geor au service!

Il y a des jours, des soirs, des nuits, où on se fait péter notre balloune assez sec! Hier soir, moi et mon chum, ça nous est arrivés. On commence à écouter une partie en cours de volleyball de plage à R D S et on remarque que les membres de l’équipe géorgienne, plutôt que d’avoir leurs noms d’écrits au dos de leur chandail ont les mots « Geor » pour un et « Gia » pour l’autre. Vous comprenez? Geor et Gia, comme dans GeorGia, le pays là. Alors on écoute la partie, les Américains dominent et v’la que j’entends « Geor est au service ». Je dis à mon chum de se mettre la machinerie d’oreille à on et de me dire si j’ai bien entendu.

-Crisse, elle vient de dire que Geor est au service
-Ça s’peut pas
-Chu sûre!
-Ben là
-J’te dis! Là elle parle de Gia.
-Mouhahahahaha, méchante tarte! Elle a pas remarqué que c’est pas leur nom. Mouhahahaha. En plus, leurs vrais noms sont écrits en dessous quand on leur voit la face. Roule à terre. Tape sué cuisses. Pousse l’ananas et mouds l’café.

On a dû rire comme ça pendant 20 minutes.

Jusqu’au moment où on vire ça à Radio-Can pour entendre: « Alors voilà les joueurs de l’équipe géorgienne Chose Bine et Truc Machin, qui jouent sous les pseudonymes de Geor et Gia. »

Ça a comme cassé notre fun un ti peu!
On est allés se coucher.

Juste parce que c’est comique

Mon Babe, grand fan de Passe-Partout, les yeux encore plein de sommeil, me lâche ce matin:
« Ah! Non! Boîte à CLOWN »

Ceci est vraiment hilarant.

Pour les non-initiés, un moment donné Perlin échappe une boite par terre et s’écrie: « Ah! Non! Boite à CLOUS »

Et, tant qu’à parler de Passe-Partout, j’ai retrouvé le mautadit CD… mon chum l’avait rentré dans la maison… il avait peur que le changeur d’huile le vole, semble-t-il…