Tant qu’à parler de cute

Deux billets dans la même journée: je suis déchaînée aujourd’hui!

De un, je fais du ménage sur ce blog depuis quelques semaines et tantôt, je suis tombée sur ce billet écrit en mars 2008:

https://ysaetmarius.wordpress.com/2008/03/17/suspendre-pour-secher/

Et bien, en date du 1er mai 2014, j’ai toujours les mêmes rideaux 20 centimètres trop courts pis j’m’en sacre.

***

Mais, c’est pas ça le but de ce billet. Ce dont je veux parler, c’est de cuteness. Wimblu a toujours l’expression cute pour nous faire craquer tel que mentionné précédemment. Babe est pas pire non plus dans cette catégorie. Pour Pâques, depuis quelques années, on fait pousser des bonbons. On plante des mini oeufs Cadbury et ensuite, magie, il pousse des nananes. La semaine dernière, j’ai surpris cette conversation entre Babe et Cocotine:

Cocotine: C’est même pas vrai que les bonbons poussent, c’est sûr que c’est maman qui les met là quand on dort!

Babe: Chuuuuuuuut! Dis pas ça! Je sais ben que c’est pas vrai, mais maman fait tellement d’efforts pour qu’on pense que c’est vrai que je pense qu’on devrait faire semblant qu’on y croit pour lui faire plaisir.

Cocotine: ok!

J’ai fait semblant de ne rien avoir entendu pour pas briser leur petit secret. Tsé, quand je dis que c’est mes enfants les plus cute, c’est pas par manque d’objectivité: c’est réellement les plus cute!

 

Advertisements

Chantal Archambault, Jocelyne Robert: même affaire!

En attendant, on va boire à crédit/Pis faire l’amour comme c’est pas permis              -Chantal Archambault.

–  Mamaaaaaaaan, ça veut dire quoi « Faire l’amour comme c’est pas permis? »

Câlisse.

Moi, là, j’hais ça les choses de la vie. Moi, là, je trouve que les choux pis les cigognes sont des réponses tout à fait acceptables aux questions des enfants. Moi, là, j’ai déjà dit à mes enfants que lorsque Bernard Adamus chante :

Pendant qu’tit Jésus s’taillait les veines/Mandela suçait sa graine

il parlait de graine de citrouille. Tsé, ça croit n’importe quoi des enfants. Sauf HardCore Wimblu qui a émis l’hypothèse qu’il parlait peut-être de graine-pénis (WTF comprendre ça à 4 ans). Hypothèse que j’ai aussitôt démolie en 1000 morceaux avec un argumentaire super sensas se terminant par CQFD pis toute, après quoi j’ai savamment changé de sujet.

Fait que donc, faire l’amour comme c’est pas permis. Je suis rusée tsé, j’ai fait semblant de pas comprendre le début de la phrase, des fois que…

– C’est pas permis, c’est une expression qui veut dire beaucoup beaucoup.

Fiston : Ouin, mais faire l’amour, ça veut dire sexualité ça??

Moi : Euh, ouin, genre.

Fiston : C’EST BEN DEGEULASSE! Tu trouves pas ça dégueulasse toi la sexualité?

Moi : Euh… ben… non, pas tant…

Fiston : Ben là, toi pis papa, vous faites pas ça, hein?

Aaaaaasti!

Moi : Ben, oui, tsé, ça arrive là…

Fiston : J’ai honte!

Moi : Ben, tsé, je suis enceinte hein, alors…

Fiston : Ben vous pourriez juste vous frencher pis garder votre linge. Franchement.

Ok. Ici j’abandonne.

– Qui veut un autre morceau de pizzaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa?

J’hais ça les choses de la vie.

Mes enfants sont des Grinch

Moi, j’aime ça Noël. J’aime ça beaucoup. J’essaie de faire plein de trucs amusants, des traditions dont les enfants vont se souvenir quand ils seront grands. Chu full motivée! Mais, là, je dois admettre que je suis jalouse! Je vois plein de photos de vos chasses aux lutins, des idées que vous avez pour les tours que jouent ces lutins, et j’aimerais ça moi, faire ça avec mes mioches! Mais mes mioches, ils ont quelques gènes de Grinch, gracieuseté de leur paternel.

Moi : « Heille, on pourrait mettre un piège à lutin, pis pogner un lutin, pis notre lutin nous jouerait des tours, pis toute, pis toute » (Je résume)

Mioches : « C’ben poche! »

Moi : « Ben là!! »

Mioches : « Tu veux qu’on attrape un lutin qui va venir foutre le bordel dans la maison pendant la nuit? »

Moi : « Ben, euh… »

Mioches : « Tu trouves pas ça un peu niaiseux de vouloir que quelqu’un vienne faire le bordel pendant qu’on dort? Tu veux même pas ramasser nos jouets qui trainent! »

Moi : « … » Je. Suis. Cassée.

 

Mioches : 1

Magie de Noël : 0

Que sont-ils devenus?

C’est assez tranquille ici, hein?! J’ai souvent le goût d’écrire et finalement, j’oublie, je fais autre chose ou ça ne me tente plus. Aujourd’hui ça me tente un peu. Je pense que je suis due pour un petit update, style « Que sont-ils devenus? »

Ysa, moi-même en personne : Toujours une p’tite mère, quoi qu’à 35 ans, je suis plus proche d’une vieille sacoche. Toujours travailleuse à temps partiel, toujours étudiante à temps partiel, toujours banlieusarde, plaignarde, chialeuse. Toujours coureuse aussi.

Le P’tit père : Toujours barbu mais moins gros, cycliste estival converti à la course à pied automnale depuis quelques semaines par moi-même. Toujours sourd quoi que ces derniers tests audio montrent une tout à fait improbable amélioration de son audition. Son sens de l’humour est toujours aussi douteux.

Babe : Je trouve que son surnom lui va de moins en moins bien, du haut de ses 8 ans. C’est un drôle de p’tit bonhomme, rêveur, doux, doté d’un sens de l’humour à toute épreuve et avec des goûts musicaux douteux. Il prépare ma boite à lunch le matin, ce qui fait de lui l’enfant le plus sweet de l’histoire de l’humanité. Lui qui était si timide se révèle un fabuleux orateur et je lui prédis une grande carrière en politique ou comme chef de secte!

Cocotine : 6 ans. L’enfant dotée de tous les talents. Fonceuse, tenace, elle réussit tout à la perfection, s’en est presque frustrant! Belle comme un cœur, elle est étrangement beaucoup plus timide et solitaire que son grand frère, ce qui m’étonne beaucoup. Comme elle a beaucoup plus de talent que moi en coiffure, c’est elle qui nous peigne le matin.

Wimblu : 4 ans. Le bébé fou! Que dire, sinon qu’elle a un caractère de cochon et un regard qui tue. Elle ne nous écoute à peu près jamais, fait des crises, lance des objets et dit parfois câlisse. Malgré tout, elle fait fureur partout où elle passe avec sa dégaine du tonnerre, sa fossette et ses rastas. Son caractère contribue à la rendre attachante, je suppose!

 #4 : Ça, c’est genre un scoop! Après 3 ans de vaines supplications de ma part et alors que j’avais l’assurance que ma famille était finie, le P’tit père a fait volteface dans le dossier « Agrandissons la famille. » Il y a donc, si tout va bien, une petite affaire qui s’ajoutera à la famille en juin. Les trois grands auront à ce moment presque 5, 7 et presque 9 ans. Aussi bien dire que #4 sera comme un enfant unique et que mon congé de maternité sera le congé de plus relax de l’histoire de l’humanité, avec les grands à l’école. Je suis donc maintenant une grosse coureuse. Je m’en tiens à 20km par semaine à une allure plutôt tranquille. Les trois grands sont fous comme de la marde : Babe veut préparer des purées depuis 2 semaines, Cocotine m’a assuré qu’elle allait se lever la nuit, zélée comme elle est, je ne serais pas surprise qu’elle ait une montée de lait et Wimblu a décrété qu’elle voulait un frère, mais pas tannant.

 Voilà donc où en est rendue la famille P’tite Mère!

Jour de la terre

J’essaie d’inculquer une certaine conscience écologique à mes enfants. Babe est particulièrement sensible à la cause, pour mon plus grand bonheur, je dois dire. Il me sort souvent des perles du genre: « Heille, maman, je viens de voir quelqu’un qui conduisait un GROS CHAR POLLUANT pis il conduisait bien, c’est bizarre, hein? » Parce que selon lui: Gros char = Gros cave et Gros cave = conduit mal. Ça me fait beaucoup rire.
Cependant, je suis beaucoup plus paresseuse qu’écolo et je dois confesser que laver des crisse de sacs en plastique, asti que ça m’énarve. Alors, quand personne ne me regarde: JE LES JETTE.
Je viens juste d’en jeter un justement. Sauf que Babe a eu la bonne idée de jeter quelque chose lui aussi… et IL A VU!

Babe: « Maman. Franchement. Pourquoi t’as jeté le sac. »

Moi: « Euh…. bah… ouin hein. »

Et là, il me jette un regard absolument découragé, lève les épaules et soupire fortement en disant: « Pis, en plus, c’est le jour de la terre aujourd’hui »

Hahaha… Cassée, la mère. J’ai repris piteusement le fucking sac et je l’ai lavé.

Bonne journée, Terre.
Je vais d’ailleurs recommencer à composter aujourd’hui. Trop paresseuse pour faire ça l’hiver.

Mathématiques et abri Tempo

Mathématiques.
Comme mon chum est parfait, aussitôt que j’ai l’occasion de le faire passer pour un cave je saute dessus hein.
Hier soir, j’avais un cours à 16h30 alors quand mon chum arrive, je lui dis ce que j’ai eu le temps de faire dans les devoirs de Babe et il prend la relève. Hier, il y avait entre autres « Étudier les additions du 17 ». Ce matin, je demande à Babe si les devoirs avaient bien été, il me répond: « Oui, mais papa était drôle quand on a fait des maths. » Je demande des explications, tsé. Mon chum et drôle dans la même phrase, c’est toujours un peu louche.
-Ben là, papa a commencé à écrire sur une feuille des additions à faire et je l’ai entendu dire: Voyons, c’est ben cave ça. J’ai regardé et il avait écrit:
15+2 =
7+10=
11+6=
Alors, je lui ai dit, ben non papa, là c’est toujours 17 la réponse, il faut que tu fasses:
15+      = 17
7+        = 17

Haha! Notons que la job de mon chum est: calculateur, mais on voit qu’il a quelques lacunes quand même au niveau de favoriser l’apprentissage des maths.
Bonne main d’applaudissement. Clap clap clap.
***
Abri Tempo
Dans un ordre d’idée plus dramatique… certains connaissent peut-être mon grand amour de la banlieue et ses abris tempo. Ben, tsé, quand l’ironie du sort te r’vole dans face…
Ce matin, il vente à décorner les boeufs et les enfants jouent dehors pendant que j’essaie de finir mon café/cacher mes cernes/me pogner le ventre et me dire que ça va finir en une masse de chaire flasque dans pas longtemps c’t’affaire là/maudire la vie de faire de l’acné à presque 35 ans/maudire la vie de m’avoir donné cette chevelure/finir par me crisser une tuque su’a tête/et autres aléas de la vie d’une femme. Quand soudain, les enfants rentrent dans la maison: « Maman, ya comme un petit problème ».
Ben calvaire, un  de nos traineaux en plastique est parti au vent, vol plané pour atterir dans l’abri tempo du voisin. Dans comme dedans la toile. Comme dans la toile est fendue… J’ai envoyé un mail à mon chum pour lui dire de s’organiser avec ça… Moi je suis plus le genre « délit de fuite ». Comme la fois où j’ai ouvert ma porte dans la Mercedes du voisin… mais ça, je vais garder ça pour moi!

Ma petite Janette à moi

Rencontre de bulletin à l’école hier soir. J’attends toujours ce moment avec impatience, le seul petit 15 minutes de l’année pendant lequel on peut savoir ce que les profs pensent de nos enfants. Mon fils étant d’un naturel particulièrement sweet, j’aime bien me faire dire… qu’il est sweet. Mais, hier, je me suis plutôt fait dire qu’il est… Janette Bertrand! Apparence que mon fils est très très à l’écoute des autres et qu’il a beaucoup d’empathie. Je ne sais vraiment pas où il a pris ça de l’empathie… Une vraie matante!
Mais, dans les faits, c’est un autre aspect de la rencontre qui m’a fait très plaisir. La prof a souligné que, outre un merveilleux sens de l’humour et la qualité de sa bonne parlure française (je suis impitoyable!), notre petit Babe faisait preuve de beaucoup de jugement (ça non plus je ne sais pas où il a pris ça!!). Selon elle, il n’est pas du tout influençable et ne se laisse jamais entrainer dans les niaiseries des autres. C’est cool, je trouve 🙂

Jésus Dodu!

C’est une vieille histoire, mais Babe me l’a rappelée cette semaine et je la ris encore alors…

Il y a quelques temps, les enfants jasaient de Jésus (?!?) et Babe me dit:
-Maman, c’est vrai, hein, que Jésus est dodu?

-Euhhhh?? Ben, je l’ai jamais vu, mais me semble que, dans le film, Bob Powell était plutôt maigrichon… t’es allé chercher ça où??

-Ben, dans « Super Jésus Poulet BBQ! »

Parenthèse: L’éducation religieuse qu’ont reçue mes enfants se résume à ceci:

Fin de la parenthèse.

Je ne comprends toujours pas ce qu’il me raconte.

-Ben oui, maman, ils disent: « Il habite dans les cieux, oui c’est lui le fils dodu »!

Mouhahahaha!! Jésus, le fils dodu!

Et autre parenthèse, avez-vous Bob Powell, vous, dernièrement? Il ressemble pu à Jésus pantoute!

La clé

Mon fils a parfois une façon particulière de réfléchir aux choses. Si son enseignante pose une question, on peut être certain qu’il va répondre un truc qui n’a rien à voir avec la réponse attendue, mais qui peut tout de même se justifier. Et comme les questions des enseignants sont très souvent douteuses, il arrive souvent que je rigole en regardant les erreurs de mon fils. J’ai très hâte qu’il cesse de me ramener des travaux sur «qu’est-ce qui est plus grand, égal et plus petit qu’un mètre?». C’est tellement stupide! Un bâton de hockey : plus petit, égal ou plus grand? Réponse attendue : plus grand. Sauf que, chez nous, les bâtons de hockey sont petits, alors Babe répond égal. Mauvaise réponse. Une clôture : plus petit, égal ou plus grand qu’un mètre? Non, mais de quelle foutue clôture tu parles chose? Comme si toutes les clôtures avaient la même hauteur!

Bref.

Cette semaine, je sors une évaluation du sac de fiston. Il devait répondre à des questions avec un indice entre parenthèse.

Question : Papa a perdu ses :             (il en a besoin pour ouvrir la porte).

Je suppose que vous avez répondu clés.

Pas Babe.

Il a répondu… doigts! J’ai pas pissé dans mes culottes mais ça été tout juste.

Mais, tsé, essaye de débarrer une porte avec pas de doigts!

Se sentir appréciée…

À la pataugeoire cet après-midi:

Babe: « Maman, nous on est des requins et toi tu es une groooooosse baleine et on va te manger »!

Et Cocotine qui ajoute: « On mange vraiment n’importe quoi, même des déchets »!

Les enfants n’ont pas leur pareil pour nous flatter l’égo!!!