Le sauveur de la planète

Arrêtez-moi kekun! Deux messages dans la même journée: je suis en feu! Mais, j’avais vraiment besoin de partager avec la terre entière!
Mon fils est très sensible. Et il a une grande conscience écologique. Ce qui fait que lorsqu’il voit un papier qui traine par terre, il peut aussi bien verser une larme sur le sort de notre pauvre planète. Cette après-midi, on était chez mes beaux-parents qui habitent près d’un parc et d’une ruelle ou les enfants jouent toujours. Babe était donc là à jouer avec ses soeurs et cousin-sines quand je le vois revenir vers la maison en courant. Je me dis qu’il  a du voir un chien et qu’il a pogné la chienne (chien chienne, haha, très drôle). Mais non, il arrive près de la maison, prend une pelle et me dit:
-Maman, tu sais pas quoi, j’ai vu de mes yeux vu (!) trois gars jeter une bouteille dans la ruelle et elle a cassé, il faut vite que je la ramasse avant que quelqu’un se blesse dessus et aussi (il m’a dit ça texto, j’vous jure) la planète, ça nous concerne tous!

J’étais un ti peu fière de mon p’tit péteux!

Je suis allée avec lui dans la ruelle, on a ramassé tous les morceaux et il est revenu triomphant et disant qu’il était le sauveur de la planète.

High-five p’tit mec!

Quant je vois des ti-culs comme ça qui sont tellement conscients de l’importance de protèger l’environnement (ce qui n’est visiblement pas le cas de la plupart des adultes habitants mon quartier qui semble croire qu’il sont des émules de David Suzuki parce qu’ils mettent des affaires dans leur bac de recyclage…) je suis pleine d’espoir pour le futur. Ce sont ces ti-culs là qui vont réchapper le gâchis actuel!

Advertisements

Et de une!

C’était hier, le 12 mai, que je faisais ma 1ere vraie course. Un mois exactement après avoir chaussé des running shoes pour la 1ere fois. Dans mon dernier billet, je disais vouloir seulement terminer, sans autre objectif… Finalement, les choses ayant évoluées plus rapidement que je ne l’aurais cru, j’avais fini par me fixer un objectif: sous la barre des 30 minutes. Il faisait beau en st-sifri hier et courir sur les Plaines d’Abraham, il y a pire endroit disons. Ça été vraiment une expérience emballante! J’ai trouvé ça un peu difficile, j’étais tellement énervée au départ que j’ai oublié de respirer pendant quelques temps je pense, alors je suis partie avec un point… bravo! Le dernier km, je pensais que j’allais mourir, moi qui n’avait couru que sur du terrain plat… il y avait là quelques montées et descentes et viarge, c’est dur les descentes, je ne savais plus comment placer mon corps pour ne pas débouler, haha! J’étais certaine que j’avais mon 30 minutes, quand j’ai passé le portail ça indiquait 29:54, mais selon mon temps officiel, j’ai fait 30:02. Je considère que j’ai atteint mon objectif. Je me situe 15e/50 (4e/50 pour jeune soeur qui kick des culs) pour les femmes de ma tranche d’âge, quand même pas mal après un petit mois de course.
Satisfaite, contente et prête à commencer l’entrainement pour la prochaine: un 10km cette fois, le 17 juin.