La petite fille qui voulait une bizoune ou une autre histoire de bobettes

Madame Petit Hérisson est un peu… comment dire… folle! Madame ma mère n’en est pas étonnée, avec une mère comme moi, il était évident qu’il y en aurait au moins un d’un peu dingue. C’est Hérisson. Depuis quelques temps, la petite dame attend que lui pousse un pénis. Je lui ai dit qu’elle allait attendre longtemps, mais elle m’a répondu du tac au tac que le « pignisse ahivait tantôt ». Alors, elle attend, elle attend, mais bon, une femme, aussi petite soit-elle, finit par perdre patience, hein! Madame Hérisson, femme autonome, à pris les choses en main!
Hier matin, je lui apporte une paire de bobettes, SES bobettes, constatant au passage qu’elle a mis toutes les bobettes de Babe dans son tiroir à elle. Crise de nerf! Elle veut les bobettes de son frère… elle monte au 2e, se met une paire de boxer, qui lui vont à ravir je dois dire. Elle me dit que son frère lui a prêté ses bobettes. Ce qui est, évidemment, un vulgaire mensonge. Et là, petite dame se rend tout de go à la salle de bain, baisse le boxer bleu, debout sur son petit banc et se pogne la bizoune imaginaire pour faire pipi debout. Heureusement pour moi, les bizounes imaginaires font des pipis imaginaires, madame Chose n’a pas eu l’excellente idée de pisser pour vrai! Satisfaite, elle s’est pognée le paquet, a remonté les bobettes et est sortie, triomphante, de la salle de bain. Les bobettes de gars font apparaître des bizounes. Merveilleux non?!
Déjà, les 2 filles portaient indifféremment les bobettes de l’une ou l’autre, maintenant, plus besoin de me casser le bécik, toutes les bobettes vont aller dans un melting-pot, en espérant pour Babe qu’il ne pige pas trop souvent les celles de princesses!

Advertisements

De péteux et de princesses!

Parce qu’être maman, c’est aussi des discussions d’après-midi fort édifiantes…

Contexte: Jeune Hérisson, que nous nommerons ici Bimboléo puisque c’est un de ses nombreux et tous plus imbéciles les uns que les autres surnoms, porte maintenant la bobette à temps plein et en profite pour se gratter le popotin à qui mieux mieux!

Moi: Bimboléo! Lâche-toi le péteux!

Bimboléo: Mal aux fesses!

Moi: Je viens de te badigeonner la craque de crème, madame!

Bimboléo: Partie la crème!

Moi: Elle est partie où??

Bimboléo: À l’école!

Moi: Ah, oui! La crème est partie à l’école! Quoi faire? Apprendre à écrire?

Bimboléo: Oui!

Moi: Apprendre à écrire quoi?

Bimboléo: Princesse!

Qu’ajouter à cela?!