Ah oui, on en a des légumes!

Ça fait quelques fois que je tombe sur des commentaires de mamans époustouflées que leur progéniture aime le brocoli. Parce que tsé, dans notre temps, c’est vraiment out le brocoli. Ça et le foie de veau, c’était dans la catégorie: Ouache, Beurk, ma mère veut me tuer de me faire manger des affaires aussi dégueulasses. Les miens aussi aiment le brocol’ comme ils disent. Ils aiment les légumes en général et si je veux leur faire un suuuuuper plaisir, je leur fait un potage à la courge butternut! En fait, mes enfants se nourriraient exclusivement de légumes si je ne leur faisais pas de temps à autre mon boniment pro-protéine! J’essayais de me rappeler de ma lointaine jeunesse et les légumes, ce n’était pas, il me semble, mon truc favori. J’ai un vague souvenir de demander à ma mère de mettre du beurre et du sel sur mes carottes pour accepter de les manger. Des carottes cuites. Bouillies. Molle. OUA-CHE! Parce que dans les faits, ce n’est pas les légumes que je n’aimais pas, mais les légumes bouillis, mous, sans texture ni goût. Et je n’aime toujours pas ça! Parce que c’est abject, tout simplement! Je ne sais pas pour vous, mais je pense que c’était surtout le brocoli mou et jaunâtre à force d’être trop cuit qui était l’aliment dégueulasse par excellence. Et ça l’est toujours, jamais je n’infligerais ça à mes enfants. Ma marguerite Trudeau est donc la meilleur ami du légume cuit dans ma chaumière depuis de très nombreuses années. On en a même acheté une à ma belle-mère pour qu’elle arrête de nous servir des affaires mollassonnes et répugnantes au souper. En vérité, je vous le dis les amis, si vos enfants rechignent sur le brocoli, c’est peut-être parce qu’il est trop cuit!!

Les dev’

En septembre, quand Babe a commencé sa premiere année (il avait quelques mois quand j’ai débuté ce blog, c’est dingue!!), j’avais en tête que je ne m’en sortirais jamais avec les devoirs, que ce serait long, pénible, que tout le monde serait fatigué et que ça ne tenterait pas plus à lui qu’à moi de jouer à ça. J’ai le bonheur de me rendre compte que j’étais dans le champ: j’adore ça! Même surprise avec l’enseignante, a priori, je la trouvais vieille et dépassée. Finalement, j’aime beaucoup ses méthodes! Elle est stricte, il faut que ça marche drette: c’est parfait! Il faut dire que Babe est heureux comme un poisson dans l’eau dans le milieu scolaire.
Les devoirs donc sont vraiment le moment où je peux voir mon petit bonhomme progresser à la vitesse de l’éclair. Oui, il y a des soirs où on est plus fatigués, mais en général, c’est un réel bonheur. Comme je ne travaille jamais les lundis et mardis, on fait presque tous les devoirs de la semaine ces jours-là, donc les jours de service de garde, c’est mollo. Le petit livre à lire chaque soir est vraiment le moment le plus doux de ma journée! Par contre, je sympatise de tout mon coeur avec les parents sont les enfants ont des difficultés à l’école. Surtout ceux qui ont des difficultés et des petites soeurs. Parce que les devoirs dans le calme et le silence, on peut oublier ça…
Notons la délicate chique de gomme de Babe… Vive l’Halloween!