Missing!

Est-ce que ça vous arrive de perdre vos enfants dans votre maison? Moi, j’ai perdu mon fils tout à l’heure. Je trouvais qu’il dormait depuis longtemps, alors je monte vers sa chambre sur la pointe des pieds. Personne dans le lit… hum… je monte un peu plus, sans faire de bruit pour ne pas le réveiller s’il dort toujours. Pas de Babe à l’horizon. Bon, pas de panique, soit c’est la combustion spontanée, soit il est quelque part! Coup d’oeil vers ma chambre: Pas de Babe. Salle de bain: Pas de Babe. Me rapproche de sa chambre: Rien, rien, rien. Il y a seulement le placard que je ne vois pas et je doute que Babe joue dedans!

Et tout à coup, j’aperçois une orteil… La grosse orteil plus précisément, qui dépasse de la toile de monsieur Babe. Je retiens une envie de rire et redescends pour aller surprendre monsieur l’écornifleur!! Je sors dehors et qu’est-ce que je vois étampé dans la fenêtre de sa chambre: Une grosse face de Babe qui fouine!!! Il me voit et éclate de rire en criant « Talut »!!

Ma grosse fouine était à genoux sur son cadre de fenêtre , sous sa toile! Je ne sais pas pendant combien de temps il a été comme ça! Méchante mémère ce Babe!!!

Parler pour parler

Samedi soir on a fait un mini party. Mis à part moi, il y avait une nouvelle maman et deux femmes enceintes avec leurs chums. Disons que ça change des party qu’on avait encore il n’y a pas si longtemps. À 10h tout le monde était parti! Babe était déjà couché et plutôt que de se coucher en même temps que Cocotine comme d’habitude, on s’est débouché une bonne Boréale et on a fait quelque chose qu’on n’avait pas fait depuis un méchant bout: on a parlé! Juste jaser comme ça, pendant 2h. On s’est aperçu que depuis presque 4 mois, nos conversations se résument pas mal à: « Amène-moi donc une couche », « Ya pu d’pain », « Bonne journée » et « Bonne nuit ». J’aime ça parler avec mon chum. On peut parler de n’importe quoi. Vraiment n’importe quoi, du cinéma à la littérature en passant par le tennis, la course automobile, la politique, l’allaitement et le nombre incroyable de césariennes dans notre entourage. On s’est couché à minuit, on avait l’air des zombies le lendemain, parce qu’évidemment c’est LA soirée où je me couche tard que Cocotine choisit pour se réveiller à 3h! Mais, c’est pas grave. C’était vraiment chouette.
***

Dans un autre ordre d’idées, Cocotine a décidé qu’elle se tournait ventre au dos ET dos au ventre! Tout ça dans la même fin de semaine. C’est un vrai ver à chou, il va falloir penser à la faire dormir dans sa couchette bientôt, elle commence à se cogner partout dans son petit Moïse.

Et, je ne lui ai toujours pas donné de suce.
***

Dans 4 dodos mon chum est en vacances pour deux semaines! Hip-hip-hip! On part vendredi soir pour Rimouski et samedi matin on file en Gaspésie. Si vous avez des connections avec Mère nature, envoyez-moi du beau temps 🙂

Moments choisis

Babe a raison

Babe, montrant une image de coccinelle: Mami (traduction simultanée: fourmis)

Ysa: Non, mon amour, ce n’est pas une fourmi, c’est une coccinelle

Babe: Mami

Ysa: Une coccinelle, mon coeur

Babe, haussant le ton: Mamiiiiii

Ysa: Come on, Babe, je suis ta mère! Crois-tu que je te bullshiterais avec ça?? Je te jure que ce n’est pas une fourmi!

Babe, criant: Maaaaamiiiiii!

Ysa: Coccinelle

Babe, hurlant: Maaaaaamiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Ysa, excédée: Oui, oui, c’t’une fourmi

Babe, satisfait: Hui (traduction simultanée: Oui)
***

Repeat after me!

Babe, pointant le tournevis: À papa ça

Ysa: Hmhm

Babe, plus fort: À papa ça

Ysa: Oui, oui

Babe, criant: À PAPA ÇA!

Ysa, comprenant le concept: Oui, oui, c’est à papa ça!

Babe, satisfait: hui!
***

Une tite-mère sur le bord de flancher, ou histoire de suce!

J’avais décidé de ne pas donner de suce à Cocotine, parce que les suces, c’est le mal! Du moins c’est ce que je me rappelais de mon expérience avec Babe. S’il se trouve une personne pour me dire que la confusion sein-tétine, c’est une invention, je lui dis: Va chez le diable! La suce, pour moi, ça été un allaitement qui va de mal en pis et un sevrage hâtif. Et mon Babe l’a encore pour dormir sa satanée suce. Alors, pour cette fois-ci, je m’étais dis: No way! Et bien, j’ai dans ma poussette un petit sac avec dedans une suce, encore dans son emballage. C’est que la Cocotine quand elle décide qu’elle veut téter et qu’elle n’a pas soif, se faire mettre un sein dans la bouche, ça la met en esti. Soit elle hurle sans arrêt jusqu’à ce qu’elle s’endorme épuisée, soit elle boit tout de même et vomi tout, soit elle se rentre le poing dans la bouche jusqu’au coude et vomi tout encore! Je suppose que ça va lui passer, elle à déjà 3 1/2mois, mais disons qu’une petite soirée tranquille sans hurlement, de temps à autre, serait appréciée. Je ne suis pas encore décidée… Je me dis, 3 1/2 mois sans suce et je vais tout gâcher ça?! Mais d’un autre côté, peut-être que la Cocotine serait plus épanouie?! Je ne veux pas succomber parce que tout le monde me gosse avec ça…
***

Surnoms à la con

Suite à mon billet sur les surnoms débiles que je donne à mes enfants, j’en avais oublié 2, et non les moindre, que je donne à Cocotine et qui m’ont tous deux inspiré de forts jolies chansons.

1) Petit-Tas-Gingras ou plus simplement Madame-Tas
De kessé? Non, ça ne réfère pas au contenu de sa couche, mais bien à l’habitude qu’ont les bébés de se remonter les jambes quand on les prend, je trouve qu’ils ressemblent à des petits tas lorsqu’ils font ça.
Chanson associée: (Sur l’air de sweet madam blues) Sweet madame Tas! (je vous épargne les paroles)

2) Madame Purin
De kessé? Sans commentaire!
Chanson associée: (Sur l’air de Madame Bertrand, de Charlebois) Madame Purin (je vous épargne aussi les paroles)

Folle? moi??
***
Déjà?

Dans 15 jours, mon fils aura 2 ans et ma fille 4 mois.
Ayoye!

Qu’est-ce que ça donne?

Oui, qu’est-ce que ça donne de se forcer pour trouver de jolis prénoms à sa marmaille quand on finit toujours par l’affubler de ridicules sobriquets??
Je suis la reine des surnoms débiles! Cocotine, du haut de ses 3 mois, a déjà hérité d’une panoplie de jolis noms. Des exemples: Nanie-l’ananas ou Nanie-la-nana (bon, ça se prononce pareil, mais c’est tout à fait différent, en vrai!), l’ananas-(ou la nana)-de-la-société, la-nana- (ou l’ananas)-de-la-volupté (!!) et le dernier en lice: Superman-la-banane! C’est que lorsque je la porte à bout de bras elle se met le poing devant, comme Superman.
Reste que, c’est ridicule!

Le fils de sa mère…

Babe découvre ces jours-ci le concept de propriété à grand coup de « A Tayus (il prononce son prénom de cette façon) ça! » Moi, pleine de conviction, devant mon chum qui roule les yeux au ciel, je lui explique Marx, Proudhon, « La propriété, c’est le vol » et tutti quanti.
Et ensuite, je relis mon dernier billet. Pouhahahahaha! Qui est-ce qui est bien placée pour dire à son fils que la propriété, c’est le vol. La Tite-mère, dans sa maison à elle, son salon à elle, sa cours à elle peut-être?
Incohérence quand tu nous tiens.

Je m’en vais de ce pas relire John Locke, il sera plus adapté pour ma prochaine leçon « Propriété 101 »!

Et le silence fût…

Mais qu’ouie-je? Rien, my lord! Pas un bruit, pas un son. Festoyons!

Il y a de l’action ici mes amis! Ça se bouscule au portillon pour venir me donner un coup de main. La Gaspésie au complet qui débarque. C’est super. J’adore ça avoir de la visite. Mais, là, en ce moment précis, les babe dorment, la visite est partie magasiner, le chum a une pratique de muzak et moi je savoure le silence! Je vais dans 2 minutes aller m’évacher sur le divan pour écouter une émission su’l cable, parce que j’ai le câble maintenant, oui, oui, oui. La télé numérique même, just in time pour me taper tout Wimbledon! Roger! Roger! Roger! et si je veux je peux me taper les épisodes du Banquier de la saison prochaine, pouhahaha! ça coûte gratuit avec mon terminal de télé numérique. Je vais en profiter pour jeter un oeil dans ma porte patio de 8 pieds qui est à moi et que j’ai agrémentée de magnifiques rideaux, qui sont à moi. Je pourrais aussi passer le balai sur mon plancher à moi, ou rentrer le linge qui sèche dans ma cours à moi. La tondeuse, je laisse ça à mon chum à moi. Il me reste quelques trucs a acheter pour mettre dans ma maison à moi. Est-ce que je vous ai dis que je l’aimais ma maison à moi?! Parce que c’est la plus belle du monde. Même si elle est dans un quartier ou toutes les maisons sont pareilles. Même si elle a des armoires en mélamine. Même si elle est dans une banlieue lointaine. C’est la mienne. Et c’est la plus belle du monde entier. Je me lève tous les matins et je touche mes murs à moi, juste parce qu’ils sont à moi. On va être heureux ici.

Sur ce, je vais profiter du silence…
à bientôt