À quoi je joue? Je joue à la madame!

Oui, oui! Ma fille est une vraie poupée et je m’en donne à coeur joie de lui acheter des bas-culottes et des barrettes pour jouer à la madame! Faudrait que je photographie son tiroir à chaussures… Imelda Marcos serait jalouse!!!

Ça fait que… Encore deux p’tites photos!!
Je devrais revenir à un contenu plus substantiel sous peu…

C’est la coqueluche des grands drive-in
A fait fureur avec ses bottines
Qui ça?
Cocotine!

Les cheveux attachés…

Une chance que j’en ai pas 12…

Ça m’a toujours fait rire d’entendre ma grand-mère dire 4-5 noms avant de tomber sur le bon quand elle s’adresse à quelqu’un, genre pour me parler elle dit: Amélie-Sylvie-Lise-Ysa. Et bien, me voilà atteinte de la même maladie! Non seulement j’appelle Cocotine du nom de son frère, mais quand je parle d’elle, je dis IL le plus souvent. L’habitude de parler au masculin peut-être, ou la certitude que j’allais avoir un 2e garçon. Je ne sais pas trop. Mon chum, lui, y va d’un mélange des deux noms et appelle souvent fillette Mariette! Ce qui a donné lieu à un de ses savoureux contrepets que vous trouverai surement tout aussi délicieux que moi: « Mieux vaut dire Marius et Annette que Mariette et Anus » *coup de tambour*. Mon chum est un espèce de scato-humoriste…

Toujours est-il que ma pauvre Cocotine ne se fait pas souvent appeler par son nom. Ça doit faire 10 ans que je dis que si j’ai une fille, elle s’appelera Annette, et une fois cela fait, je n’arrive plus à me souvenir de son nom quand je lui parle!!

Là voilà dans sa petite robe soleil « directly from England » de matante Jay qui va en faire une p’tite poupoune-top-poule! Elle est pulpeuse ma Cocotine 🙂

Ainsi naissent les Cocotines…

D’abord merci beaucoup de vos commentaires 🙂

Voilà finalement l’histoire de notre rencontre. Après une grossesse de rêve, sans médecin, sans hôpital et sans test de toutes sortes et le stress qui vient avec, j’espérais bien un accouchement aussi beau. Et je l’ai eu!

Dimanche 1er avril:
Souper chez des amis. J’ai de petites contractions assez souvent, mais j’en ai depuis une semaine, alors je n’en fais pas de cas. Je dis en blague que j’espère que Mini-Babe va attendre au lendemain pour arriver parce qu’avoir sa fête la journée du poisson d’avril, c’est poche!
En retournant à la maison, j’ai des contractions aux 5 minutes, mais elles cessent quand nous arrivons.
Je dors plutôt mal, j’ai toujours de petites contractions de temps à autre, qui ne sont pas douloureuses, mais qui m’empêchent de bien dormir.

Lundi 2 avril:
Je me lève avec des contractions environ aux 10 minutes. ça ne fait pas mal, mais c’est régulier. J’annule mon rendez-vous avec la sage-femme, lui disant que je lui redonne des nouvelles dans la journée. Vers 10h, j’appelle mon chum au boulot et lui demande de revenir. La journée se passe comme ça, contractions aux 10 puis aux 5 minutes, mais ce ne sont vraiment pas de grosses contractions, elle ne m’empêchent pas de faire mes activités normales. La sage-femme passe vers 5h pour voir comment ça se passe. Je suis dilatée à 5. Ça peut rester comme ça un bout. Elle va souper, moi aussi et je dois la rappeler après souper où si les contractions deviennent plus intenses d’ici là. Mes beaux-parents viennent chercher Babe.
6h30: Je suis couchée devant la télé et un espèce de bruit et de sensation de ballon qui crève me fait faire un saut! Mes eaux viennent de crever. Zut… J’espérais que ça n’arrive pas et je redoute un peu la prochaine contraction. J’appelle ma mère pour lui dire que ça s’en vient et que je la rappelle plus tard. Mes beaux-parents sont encore là, mon beau-père a très hâte de s’en aller, héhé! Les contractions sont devenues très fortes, je rappelle la sage-femme. Je ne suis plus capable de tenir debout pendant les contractions, je reste à genoux dans la salle de bain, appuyée sur le bain. Ça se passe assez bien, malgré l’intensité.
6h50: la sage-femme arrive. Je suis dilatée à 10! Hein?? Déjà!
Je ne pousse pas, c’est contre mes principes, héhé. Je me promène à quatre pattes dans mon lit et j’attends que bébé décide de pousser tout seul.
7h30: Ça commence à pousser. Je continue de jaser entre les contractions. Étrange sensation… une telle douleur pendant une minute et plus aucune douleur la minute suivante. Ça pousse fort, je ne fais que diriger la poussée doucement, c’est à Mini-Babe de faire cette partie du travail. Ça va vite, la tête commence à paraître un peu.
7h55: La tête est sortie et déjà Mini-Babe essaie de respirer toute seule. Elle est tonique, elle est forte.
7h57: On dépose mon Mini-Babe sur mon ventre. Quel beau bébé. Mon chum lui regarde entre les jambes. Pas possible: Une fille, une fille!
Elle cherche déjà le sein, elle boira pour la première fois 1/2h après sa naissance. Elle tète bien, je suis contente.

À 11h, après m’avoir préparé un plateau de fruits, les sages-femme partent et nous nous endormons, moi, mon chum et notre belle Annette dans notre grand lit. Et ni médecin, ni infirmière ne viendront nous déranger…

Jamais, jamais, jamais je n’accoucherai plus dans un hôpital. Accoucher dans ses affaires, se lever le lendemain de son accouchement et se faire un bon café, lire son journal, avoir la paix: c’est tellement reposant, tellement magique. Je suis tellement heureuse de mon choix et mon chum est devenu monsieur pro-accouchement à la maison. Si jamais un chum à besoin de se faire convaincre, mon homme est là pour ça!! Et, élément non négligeable, je sais que certaines personnes m’attendaient dans le détour avec un « on savait ben que ça n’avait pas d’allure ton affaire », et bien qu’elles s’étouffent!

Alors voilà. Belle Annette a 9 jours. Elle est calme, belle et douce. L’allaitement ne va pas si mal. Un sein va super bien, pas de douleurs. L’autre sein, celui avec lequel j’ai eu tant de problèmes va plus mal. Au début elle le prenait, mais mal et elle m’a blessé beaucoup. J’ai coupé ce sein pour 24h pour le guérir un peu et elle n’a pas réussi à le reprendre. Où j’ai eu mes abcès en allaitant Babe, les tissus ne se sont pas refait, alors il y a un trou qui rend la prise du sein très difficile. En prime, je me suis tapé une petite mastite, mais je l’ai attrapé juste à temps. J’ai fait un peu de fièvre, mais là, ça va. Je lui donne ce sein avec la téterelle, mais il faudrait que je réussisse à couper ça vite fait car elle commence à moins bien prendre l’autre sein, alors qu’elle tétait vraiment comme une championne du monde. Y en a pas de facile, mais on va y arriver!

Sinon, Babe est le meilleur grand frère du monde. Il est fou de Bébé Nani, comme il l’appelle. Il la flatte, lui donne des becs et partage ses jouets et sa nourriture avec elle… Il est vraiment drôle. Il est très content d’avoir son père avec lui à temps plein.

Bref, pour le moment, tout va bien, on profite au maximum de notre vie à quatre. Mon chum aura en tout 6 semaines de congé avec nous, c’est génial.