Pour Choco :-)

Photo de ma grosse bedaine de 39 semaines et de mes belles culottes de jogging!
Vu de dos, on dirait jamais qu’on a affaire à une baleine 😀

Mais c’est pourtant le cas…

Beau bedon rond

Advertisements

Tite-mère au rapport

Je suis toujours là et toujours grosse. Je profite du soleil pour faire faire le plein de vitamine D à Babe et Mini-Babe. Le moindre petit détail me fait toujours croire que je vais accoucher, mais finalement, ce sont de fausses alertes. Enceinte de Babe, je croyais tellement que j’allais dépasser ma DPA que je ne me suis jamais fait d’idée de ce genre. Cette fois-ci, ayant accouché de Babe 1 semaine à l’avance, je m’imagine des choses sans arrêt! Hier soir je me sentais nauséeuse: ça y est, c’est un signe précurseur… ben non! Ce matin, je me lève et je n’ai pas mon mal de bassin habituel: ça y est, c’est un signe précurseur… ben non!
Ceci dit, je ne peux pas dire que je suis pressée d’accoucher, je ne suis pas déçue de me lever le matin avec toujours cette grosse bédaine. J’ai sorti mes photos de Babe quand il est né, pour lui montrer la bédaine et le bébé et essayer de lui expliquer toute l’affaire. Ça rappelle de si doux souvenirs… Tu t’en viens quand tu veux mon Mini-Babe d’amour, on t’attend, mais on est capable d’attendre encore!

Dernier droit

DPA dans 10 jours! DIX! Je suis vraiment sur mes derniers milles de bedondaine. Je croyais bien que la fébrilité de la soirée électorale allait m’amener un bébé neuf: j’ai eu pas mal de contractions hier soir, assez pour que mon pragmatique de chum me demande: « Accouches-tu ou il faut que je me fasse un lunch pour demain?? » Finalement, Amir Khadir a perdu et bébé a décidé que ça ne valait pas la peine de sortir!
C’est vite passé 10 jours. Je peux accoucher ce soir, ou demain ou dans 2 semaines. À partir de maintenant, la seule chose dont je suis certaine c’est que ça peut arriver à tout moment. Je vois ma sage-femme tout à l’heure, peut-être pour la dernière fois avant d’accoucher. J’ai fait un bon ménage ce matin, peut-être pour la dernière fois avant d’accoucher. Tout ce que je fais est « peut-être pour la dernière fois avant d’accoucher »!
Je me sens toujours aussi bien. Je ne suis pas du tout pressée de perdre mon bedon, je l’aime! Et en même temps, j’ai tellement hâte d’avoir mini Babe dans les bras.
C’est peut-être pour aujourd’hui, ou demain, ou dans 2 semaines…

Chips, pop-corn et Bernard Derome!

Soirée d’élections ce soir qui promet d’être enlevante! Dommage que ce soit un lundi soir, sinon, on s’invitait des amis pour se faire un party à la SuperBowl: chicken wing’s, chips, pop corn, bière, Perrier limette! On va se contenter des chips sous la doudou, mais c’est certain qu’on sera rivés à notre télé pour écouter les résultats. Pas de chicane en vue ici, ni moi, ni mon chum, qui votons différemment, ne gagnerons notre vote. Tout peut se passer ce soir, des surprises, des rebondissements, des recomptages extrêmes, des chicanes, Charest pourrait même demander à la lieutenant-gouverneur de garder le pouvoir même s’il ne gagne pas, on aura peut-être les résultats dans plusieurs jours.
J’vous dit, ça va être fou, fou, fou!

Les dossiers avancent…

Linge de mini-Babe: m’attend dans la sécheuse

Offre d’achat sur maison en rangée à St-Émile: Acceptée. Inspection vendredi. (Merci Mynaï pour le tuyau, si jamais ça ne marche pas cette fois-ci, je te fais signe)

J’ai mis mon protège matelas en swich-swich au cas où je perdent mes eaux dans mon lit.

Après une nuit d’enfer, Babe est couché dans son lit depuis 13h (il est 13h24): Je pense qu’il dort depuis quelques minutes. J’ai mis la barrière et j’ai bloqué son garde-robe, alors il ne peut pas sortir. Il n’a pas pleuré une goutte!! J’en reviens pas (Merci kay!) Moi qui ait passé 20 minutes au bord des larmes à lui expliquer que ce n’est pas pour être méchante que j’allais l’empêcher de sortir de sa chambre, mais pour son bien, pour qu’il dorme en sécurité, etc., etc. (vous avez le droit de trouver que je capote, je n’aime pas ça faire pleurer mon fils, alors je lui explique toujours le pourquoi de mes gestes quand il y a potentiel de crise, j’ai peur que sinon, il ne me fasse plus confiance)

On va s’en sortir.

EDIT: Et je viens de recevoir mon premier chèque de congé de maternité, hip-hip-hip! ça n’a pas niaisé, j’ai envoyé ma demande il y a 2 semaines.

Et tenez, une petite photo de ma grosse terreur. Ma mère m’a passé sa caméra numérique… j’aime assez, même si Babe veut être derrière plutôt que devant!!
Il n’a pas l’air d’une star mon Babe?!

Règler des dossiers…

J’ai plusieurs dossiers à régler avant d’accoucher. Trop en fait. Il me reste deux semaines et je ne vois pas le bout de tout régler avant. Je ne suis pas revenue parler maison car on a du repartir à zéro, une grande déception. Finalement, ce n’est pas avec la caisse qu’il y a eu un problème, mais avec l’inspection. La maison était bien entretenue, mais n’avait pas été rénovée, alors à moyen terme il y aurait eu trop de chose à faire, on ne voulait pas embarquer là-dedans. Donc, retour à la case départ. On a visité autre chose qui nous a plu. C’est une maison en rangée et je ne peux pas dire que ça me pâme d’avoir un voisin de chaque côté, ce qui revient aux mêmes inconvénients qu’un appart. Mais bon, ce serait chez-nous et pour le moment, ce serait parfait. Il y a plus de points positifs que négatifs. On devrait savoir d’ici la fin de la semaine comment ça s’enligne. Ça ferait une chose de réglée.
***
Choses réglée hier: Rapport d’impôt envoyé et Journal terminé pour mon groupe d’entraide en allaitement. Avec 2 semaines de retard sur mon plan initial.
***
Chose encore à régler: Convaincre Babe que dormir dans un petit lit, c’est très l’fun! Ça fait une semaine qu’on a démonté la couchette et je suis épuisée. Il peut se lever toutes les 5 minutes jusqu’à 22h30 facilement si je sors de sa chambre. Je me suis mis un matelas à côté de son lit et je m’y couche le temps qu’il s’endorme, ce qui peut être long parce que mon Babe chéri préfère nettement sauter que dormir dans son lit! Au moins, la nuit, il dort plutôt bien, mais il est souvent tôt dans notre lit pour finir son dodo, alors que je suis incapable de dormir quand il est là. Et le jour, la plupart du temps, il ne dort pas, mais il est fatigué et plutôt rebelle… J’aurais vraiment envie de remonter la couchette, mais il y a déjà une semaine de passé, ça devrait finir par se régler. Par contre, si mini-Babe se pointe en avance, je ne serai pas capable de survivre!
***
Dernière chose: laver le linge de mini-Babe et lui faire un petit coin.
***
Sur ce, je vais me coucher!

Des journalistes dans ma tête!

Je ne sais pas si tout le monde est pareil, mais moi, j’ai mes journalistes, chroniqueurs, critiques fétiches. Ceux qui pensent comme moi. Ceux qui écrivent des choses qui sont dans ma tête. Qui les écrivant plus finement, beaucoup mieux que je ne saurais le faire, mon style étant quelque peu… brut! Parfois, j’essaie d’expliquer les choses de la vie à mon chum, maladroitement, et voilà que je tombe sur un article qui explique exactement ce que j’essayais de lui dire. Je lui passe la gazette et me la boucle. Parmi mes préférés:
Jean Dion, qu’on peut lire dans le Devoir et voir à Bazzo.tv qui me fait rire à coup sûr avec ses chroniques culturo-sportives et sa façon de jouer avec les mots;
Sylvain Cormier, critique de disques au Devoir, qu’on peut aussi entendre à l’émission de Monique Giroux à la radio, qui a exactement les mêmes goûts que moi, avant de m’acheter un disque, je consulte sa critique, s’il aime, j’aime;
Michel David, journaliste politique, toujours pertinent, intéressant, soulevant les questions importantes avec une petite touche d’humour. Délicieux le samedi matin avec un grand café au lait.

Et, le journaliste de ma vie, celui que j’aime d’amour, que je sois d’accord ou non, qu’il me fasse rire ou m’émeuve: David Desjardins rédac chef du Voir Québec. Je suis jalouse de sa plume, de son style, de son intelligence. Moi et mon chum se battons presque pour être le 1er à lire son texte le jeudi soir. On s’enferme dans la salle de bain pour pouvoir le savourer tranquille.

Tout ce prélude était en fait prétexte à vous mettre un lien vers son texte de cette semaine. Parce que, fidèle à lui même, il écrit exactement ce que j’ai dans la tête. C’est sur la culture, sur le désintérêt face à la culture, en fait, des gens, des politiciens, la culture qui ne baisse pas les impôts et qui ne diminue pas l’attente dans les urgences. La culture, tellement importante, dont on devrait être tellement fiers, qu’on devrait vouloir riche et vivante, mais qui se meurt, parce qu’on s’en crisse!
http://www.voir.ca/actualite/ennemipublic.aspx?iIDArticle=46485

Alea jacta est

Quand je sors mon latin, c’est que l’heure est grave 😉

Alors voilà, après que notre offre d’achat sur un petit jumelé de Beauport ait été acceptée samedi, je termine tout juste une rencontre avec mon représentant hypothécaire. Je devrais savoir vendredi ou lundi si ça passe ou ça casse. Selon lui, ça devrait être positif. Il m’a dit qu’avec le cash-down que je donne, si ma caisse refuse, une autre devrait accepter sans problème.

Je suis nerveuse, fébrile, positive, mais tellement pleine de craintes. Tout est tellement tombé pile que c’est presque impossible que ça ne fonctionne pas. Elle est pour nous cette maison. Elle est dans le secteur que je voulais, elle sera libre exactement au moment où on le voulait, on a réussi à avoir une baisse de prix significatif. L’inspection a lieu demain et l’inspecteur est l’oncle de mon chum, alors il est de notre bord c’est sûr (et il coûte gratis en plus!).

Le sort en est jeté…