Mon petite (grosse) fierté…

Je ne suis pas vraiment du genre à jouer à mon bébé est plus beau que le tien, mais…
Hier, c’était le baptême du fils de ma copine alors on y est allé et le gros Babe à vraiment fait fureur. C’est vrai qu’il est beau, mais je crois que c’est surtout qu’il est tellement charmeur… une grosse guidoune qui passe son temps à cruiser… et ça marche.
Ça fait un gros doudoux dans mon coeur quand on me dit: « Ton gars, c’est un des plus beaux bébés que j’ai jamais vu ».

Et aussi, le coquin s’est levé debout dans mon panier à linge vendredi… Il ne rampe pas (il roule très vite et très efficacement par contre, héhé), il ne s’assoit pas tout seul, mais monsieur se lève!!! Il a failli prendre une plonge, je ne m’attendais pas à ça. Il serait temps que je baisse son matelas avant qu’il se garroche en bas de sa couchette!!!

La frustration de la semaine

Je suis fru! J’ai décidé de sortir un peu de mon rêve olympique cette semaine et de régler quelques trucs. Je dois pas mal de blé pour de la TPS versée en trop et ça fait un bout que ça niaise… j’ai contesté et finalement, ça n’a pas trop marché et je suis tannée alors je vais les payer pour qu’ils me foutent la paix. Sauf que, je ne peux pas payer toute d’une traite ce montant, alors j’essaie d’appeler leur bâtarde de ligne pour conclure une entente de remboursement: c’est TOUJOURS engagé! Tout le temps, tout le temps, tout le temps. Je ne suis pas mise en attente, rien. C’est engagé! Esti que ça m’insulte! Non, mais ils veulent que je les rembourse ou pas?!

C’est tout, ça me met en sacrament et j’avais besoin d’en parler.
Je retourne à mon curling!

Full joie!!

Je constate une vague de déprime généralisée dans mon entourage…Je me sens presque mal d’être de bonne humeur tellement la vie semble lourde pour certains. Ben coudonc… aujourd’hui, je m’assume pleinement : JE SUIS HEUREUSE! La vie est bonne pour moi. Mon Gros Babe d’amour vient de me faire une nuit de 12h en ligne, j’ai recommencé le Yoga, il y a de l’olympisme mur à mur à Radio-Can, j’ai encore raté une recette (oublié la poudre à pâte dans mes biscuits), mais c’est bon quand même, je me suis fabriquée des céréales granola hier avec pleins d’épices, quel délice! Je me suis bourrée la face de sushis en fin de semaine, j’ai une vraie routine établie avec le Babe pour les tétées et les repas et ça n’a même pas été difficile à établir, mon congél est plein de bonnes purées 100% bio pour le Babe, on a tous le rhume alors quel bon prétexte pour passer nos après-midi collés sur le divan. Quel bonheur d’entendre des phrases du genre : « il a dû être déçu par la conclusion finale de la course» ou encore « il ne faut pas que l’équipe italienne « rouve » le jeu! ». Et puis, je ne suis pas vraiment gentille, mais… des patineurs de fantaisie qui se retrouvent sur le derrière avec leur costume à froufrous, ça me fait mourir de rire!

Mon seul petit chagrin, c’est que ma meilleure copine fait partie des gens déprimés par les temps qui courent… son petit chou de 2 mois ne dort pas, ni le jour, ni la nuit, son chum travaille 12h par jour et elle semble trouver ça très lourd… Que dire à sa meilleure amie quand elle nous dit : « Quand j’étais enceinte, je m’imaginais que c’était plus l’fun que ça être mère »… Surtout, quand toi, tu es au comble du bonheur… un peu plus et je faisais semblant que ça allait mal moi aussi… juste pour l’encourager… Je me suis déjà prise à lui envier sa maison, sa voiture, tous les meubles, les vêtements, les jouets neufs qu’elle a pour son fils… mais je pense qu’elle prendrait bien mon vieil appart et ma vieille couchette qui grince quelques temps en échange de quelques bonnes nuits de sommeil et d’un chum présent… Je pense à toi ma belle…

Surprise!

Ce matin, je reçois une lettre. Une grande enveloppe brune, avec dans le coin, le nom et l’adresse d’une de mes tantes, la soeur de mon père. Les yeux en point d’interrogation, je songe tout de suite à quelques nouvelles lubies insignifiantes de sa part… Disons que ce n’est pas exactement l’équilibre mental qui peut le mieux décrire ma famille. Je m’attendais à vraiment n’importe quoi. J’ouvre lentement. Un peu plus et je craignais que ça m’explose au visage.
Mais non! Je trouve un petit mot: « Bonjour. Voici quelques photos de ton père. Il était comme mon fils. Je pense que ça te fera plaisir. » Oups… aurais-je eu le jugement un peu rapide… Et je sors ensuite de l’enveloppe des photos de mon père entre 2 et 5 ans, des photos de que je n’avais jamais vu. Je suis vraiment contente. Je n’avais aucune photo de mon père quand il était jeune et je voulais voir si le Gros babe lui ressemblait. Verdict: Pas une miette. Mais, moi je ressemble tellement à mon père, ça me fait capoter!!
Alors voilà, c’était ma belle surprise de la journée…

Trève olympique!

Pour ma plus grande joie, les Jeux Olympiques débutent demain. La absolument-pas-sportive que je suis est pourtant une fan inconditionnelle de sport à la tivi. Depuis aussi loin que je me rappelle, j’écoute le hockey, et ce, malgré le fait que ni ma mère, ni mon père n’ont jamais écouté ça ne leur vie. Je ne sais pas où j’ai attrapé ce goût! Alors là, des Olympiques alors que je suis en congé, c’est comme un rêve qui se réalise :-))… Comme les Mondiaux de sports aquatiques cet été, je n’en ai pas manqué une minute! Je suis le genre assez folle pour mettre son cadran à 6h am pour ne rien manquer. J’étais du genre à de pas aller à mes cours ou à ne pas rentrer travailler pour écouter une compétition de ski alpin… Une vraie folle, je vous dis!
Alors avis aux non-intéressés, les J.O risquent d’être mon seul sujet de billet pour les 16 prochains jours… je crois que je vais me faire une rubrique « Citations de Peter Dunkan », ce truculent commentateurs de ski alpin…
Et j’en profite pour dire: Go, go, go à François Bourque, parce que c’est un ‘tit gars de New-Richmond, le village voisin de mon village natal. Je ne connais pas ce garçon, je ne l’ai jamais vu de ma vie, mais mon patriotisme gaspésien est à tout épreuve!

Auteurs recherchés!

Ça y est, le concours « Auteurs recherchés » est de retour. Je suis allée voir sur leur site web hier soir, à tous hasards, et le thème de cette année est sorti. Je vais me réessayer je crois bien, quoi que le thème est moins inspirant que l’an dernier. J’étais parmi les gagnants l’année dernière, à ma grande surprise. Ce n’est pas un concours extraordinaire, il y a plusieurs gagnants, mais il y a plusieurs centaines de participants, alors ça m’avait passablement flatté l’ego, je dois le dire!! J’ai eu quelques idées cette nuit… je vais essayer de faire aussi bien cette année… quoi que je doute. Mon texte de l’an passé était, en toute modestie, plutôt bon je pense. C’est rare que j’en écris d’aussi bons. Mais depuis quelques temps, j’écris pas mal, alors qui sait, peut-être serais-je encore une fois publiée cette année.
C’est tellement cool de voir son nom dans les pages d’un livre. J’ai déjà été journaliste, alors j’avais déjà vu ma plume publiée souvent, mais c’est tellement pas la même chose. Écrire dans un journal, ce n’est pas tellement compliqué, en tout cas, ce n’est certainement pas impliquant. Tu fais juste relater des faits, en essayant de mettre un peu de style de temps à autre, mais pas trop sinon le rédac-chef va te dire de cesser de faire de la poésie!!! Écrire une nouvelle, pour moi, c’est vraiment personnel. Les gens qui me lisent entre dans ma tête. Je suis très très pudique par rapport à ce qui se passe dans ma tête en général. Mais, bon, une fois la gêne passée, voir son nom dans un livre, ça donne un grand frisson. Juste pour ça, je vais me forcer pour être publiée encore cette année!