De la fébrilité dans l’air

Le Gros Babe se tortille dans son lit ce soir… je pense qu’il sent sa maman énervée! On part pour la Gaspésie demain pour une grosse semaine de vacances. Je sais que je ne dormirai pas de la nuit. Ça fait 10 ans que je suis partie et depuis 10 ans c’est pareil, chaque vacances de Noël, je ne dors pas la veille de mon départ, trop excitée. C’est le seule moment de l’année où je passe une semaine dans ma famille. J’ai encore plus hâte cette année parce que ça va être mon premier Noël avec le Babe… Quoi que l’an passé était pas mal non plus, parce que c’est au réveillon que j’ai annoncé que j’étais enceinte… Ça faisait 3 semaines que je le savais et j’avais réussi à tenir ma langue jusque là… que j’avais donc hâte de le dire!!! Cette année, Noël risque d’être pas mal magique en tout cas…

Alors un très Joyeux Noël, particulièrement pour ceux et celles qui vivent des moments plus difficiles… je vous souhaite un peu de répit.

Good hair day!

Je me suis levée hier en crise contre mes cheveux. Il y en avait plus sur le plancher que sur ma tête, alors je me suis dit : Halte-là!!! J’ai passé l’avant-midi à ne rien être capable de faire parce que j’étais trop concentrée à haïr mes cheveux. Finalement, je me suis écriée : Au yiab’ la dépense! Je m’en vais chez le coiffeur. J’en ai choisi un gay et cher pour être sûr de ne pas me faire scraper la tête. De toute façon, c’est la 3e fois que je vais chez le coiffeur en 10 ans… ça peut ben me coûter 40$.
Alors, me voilà avec les cheveux aux épaules. Et même une fois lavés ils sont beaux! Lors de ma dernière coupe, j’étais sortie de chez la coiffeuse avec une tête super et une fois lavée… irsh… j’avais l’air d’un chanteur rock des années 70… pas forte forte en brushing et très peu porté sur les produits capilaires… Mais cette fois, c’est ben correct. Merci Yannick!

Le bonheur c’est…

Un bol de chocolat chaud en rentrant de pelleter ma cour.

Rire toute seule en trouvant un maillot de bain pour mon bébé

Des petites mains qui s’agrippent à mon cou

Un grand sourire qui illumine un petit visage quand je me penche sur sa couchette

Une paire de bas de laine

Un pyjama de flanellette

Un chum en vacances pour 5 semaines. Vive le Cégep!

Découvrir un nouvel auteur que j’aime

Des cœurs d’artichauts et des noix de Grenoble sur ma pizza

Voir que la vaisselle est faite et que ce n’est pas moi qui l’aie faite!

Faire des conserves de sauce à spag

Faire un ange dans la neige

Une main sur ma nuque

Une nouvelle coupe de cheveux

Lire mon journal tranquille pendant que papa et bébé jouent entre hommes!

Réussir super facilement un Sudoku classé difficile!!

Savoir que je vais voir ma famille dans 3 jours

Écouter des ciné-cadeau et des Charlie Brown que j’ai vu 100 fois et aimer ça parce que ça veut dire que Noël arrive.

Extrait de La vie, la vie sur le bonheur :

Claire : C’est peut-être juste ça le bonheur. Un pétard en bobettes. Non, mais qu’est-ce que tu veux de plus quand t’as ça sous les yeux?

Théo : L’avoir ailleurs!

J’adore La vie, la vie. Je vais me retaper la série dans le temps des Fêtes, c’est sûr. Il me reste un épisode de la 3e saison de Dawson’s Creek à écouter et après ce sera La vie, la vie.

Une petite soirée pour moi

Le Gros babe est couché, le chum est parti faire un show… J’ai le reste de ma soirée pour moi toute seule, toute seule. JOIE! J’aime ça passer du temps avec mon chum, sauf que de temps en temps, être toute seule, pouvoir écouter l’émission qui me tente, passer toute la soirée sur internet, en fait, faire ce qui me plait juste à moi, ça me fait tellement de bien. C’est pas grand chose, je sais bien que dans 1h je vais dormir, mais pour le moment, je savoure ma solitude. Je suis assez solitaire, sauvage même et du temps toute seule, j’en ai rarement. Oui, le jour je suis toute seule et souvent le bébé dort aussi, alors c’est quoi la différence? Je sais pas trop, mais c’est pas pareil! Peut-être que là, je suis sûre que le Gros bave ne se réveillera pas! Enfin, on est jamais sûr de rien, mais ce serait bien surprenant qu’il se réveille avant un bon bout.
Alors, je profite de mon petit moment de solitude-bonheur!

La bonne nouvelle de la semaine

J’attendais avec terreur mon enveloppe du Ministère du revenu le jour de la TVQ… En effet, mon dernier chèque de TPS avait plutôt été un compte de 650$ pour cause de problème d’état civil… pas trop le goût d’expliquer, mais enfin. Alors, je me disais que ce serait la même chose au provincial… mais non!! Un beau chèque. Ils vont peut-être me pogner dans le detour et me réclamer du cash plus tard, mais pour le moment, pas de trouble! Me reste maintenant à avoir la réponse des prêts et bourses qui me réclament eux aussi 600$ pour une erreur de leur part… Je leur ai écrit qu’il pouvait bien le rouler serré ce 600$ et se l’insérer où je pense… Hâte de voir ce qu’ils vont me répondre. Je doute qu’ils soient d’humeur à pratiquer la dollar-sodomie que je leur propose… Grand bien leur en fasse… Mais moi je ne leur donnerai pas une cenne… Z’avaient juste à calculer comme il faut!!!

Je vais pouvoir aller m’acheter le manteau d’hiver kaki que j’ai vu chez Latulippe! Cool!

Ouste la musique en anglais

Lu dans Le Devoir de ce matin

L’éditeur Michel Brûlé ouvre un bar sans musique en anglais
Stéphane Baillargeon
Édition du jeudi 15 décembre 2005

Après les brûlots payants, l’éditeur nationaliste Michel Brûlé mise maintenant sur un bar sans fumée et, surtout, sans musique de langue anglaise. Le fondateur de la maison Les Intouchables, également propriétaire de Lanctôt éditeur, a officiellement inauguré le bar Planète libre hier soir, au 812 de la rue Rachel Est, à Montréal. Il affirme y avoir injecté des centaines de milliers de dollars.

«J’offre un endroit confortable avec des prises de positions politiques», a dit l’éditeur interviewé par téléphone quelques heures avant l’ouverture. «Premièrement, c’est un bar non-fumeurs. Deuxièmement, la musique ne sera pas anglaise. Ce n’est pas parce que j’haïs cette musique mais parce qu’elle est partout. Il y aura plutôt des soirées russes, allemandes, italiennes, hispanophones ou lusophones, avec toujours entre 30 et 40 % de musiques en français.»

Le carton d’invitation à l’inauguration accuse carrément les «Anglais, Étasuniens [sic] ou autres» de ne s’intéresser qu’à leur culture et de passer leur temps à «regarder leur nombril». M. Brûlé en a remis en entrevue, égratignant au passage des monuments de la culture pop.

«Voir que les gens sont prêts à payer 2500 $ à des revendeurs de billets pour aller voir U2, ça ne me rentre pas dans la tête», a dit l’éditeur, qui se décrit comme un souverainiste et affirme parler couramment huit langues, dont l’anglais, le russe et le bulgare. «Quand j’entends les gens me dire que John Lennon est un intellectuel… C’est tellement galvaudé. « Champs de fraises pour toujours » [Strawberry Fields Forever] ou « Je suis le morse» [I Am the Walrus] : c’est ça, les textes intellectuels de John Lennon ? On se fait inonder d’une musique qu’on ne comprend pas et, quand on s’arrête aux mots, on se rend compte qu’ils sont pathétiques.»

Le refus de la consommation de tabac dans le nouvel estaminet est expliqué par une volonté de «faire un pied de nez aux magnats de l’industrie du tabac, qui ont aussi des intérêts dans les industries pétrolières et militaires et dans la malbouffe». De toute manière, à compter du 31 mai 2006, il sera tout simplement interdit de fumer dans tous les bars et restaurants du Québec.

***

Tout ce que j’ai a dire c’est: ENFIN! Vivement que quelqu’un fasse la même chose à Québec. Moi, j’hais ça la musique en anglais!!!

Une naissance et un enterrement

Samedi après-midi, alors qu’on venait d’assister aux funérailles du grand-père de mon homme, je reçois un téléphone chez ma belle-mère… assez inhabituel que qui que ce soit m’appelle là! C’était ma grande copine qui m’annonçait qu’elle venait d’avoir son bébé. Un garçon. Un copain pour Marius. J’étais tellement contente, j’en pleurais presque. Et ça s’est super bien passé. Elle qui avait si peur de l’accouchement quand elle est tombée enceinte et qui me disait vouloir la péridurale à la première contraction pour être sûre de ne pas avoir mal… Et ben, elle a accouché naturellement! J’ai réussi à la convaincre qu’elle était capable de se passer de péridurale, je suis pas mal fière de mon lobbying… héhé!! J’ai tellement hâte d’aller la voir. Je vais trouver Marius immense à côté de son nouveau-né. Vivement que les beaux-parents nous prêtent leur voiture pour qu’on puisse aller se gâter avec un tout mini-mini. Je pense que mon chum a encore plus hâte que moi. Il s’est découvert une passion, qui l’eût cru!, pour les bébés et s’ennuie du temps où Marius était tout mini, tout mou.

Les affiches électorales

Ça y est… après les élections municipales, ce sont les fédérales qui viennent nous polluer avec leurs ciarge d’affiches! J’ai juste une chose à dire : Ti-Gilles, sont laides tes pancartes. Laides, laides, laides. Ton petit air « J’aime l’hiver. Youppi. Regardez comme je suis bien emmitouflé » est aussi ridicule que ton filet sur la tête de jadis. Et le slogan, « Heureusement, ici, c’est le bloc », comme l’a souligné avec justesse Jean Dion, fait un peu trop annonce de Pepsi…

Andrée Boucher a gagné sans avoir placardé une seule bâtarde d’affiche… suivez donc son exemple et arrêtez de polluer mon boulevard Charest, bon!